Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

FRANCE

Dieselgate : PSA à son tour dans le viseur de la répression des fraudes

© Miguel Medina, AFP | Le constructeur automobile français PSA est à son tour rattrapé par le scandale du Dieselgate.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/09/2017

Le service français de répression des fraudes soupçonne PSA de "stratégie frauduleuse" pour faire passer les tests antipollution à ses moteurs diesel en France, rapporte vendredi Le Monde. Le groupe automobile a porté plainte contre le quotidien.

Le groupe PSA risque jusqu'à 5 milliards d'euros d'amende alors qu'il est rattrapé à son tour par le scandale du Dieselgate. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) soupçonne le constructeur automobile français d'avoir truqué les tests de ces moteurs diesel, rapporte vendredi 8 septembre Le Monde, qui s'est procuré une copie du procès-verbal.

Le groupe dément ces accusations et a porté plainte pour "violation du secret de l’instruction".

Ces révélations s'inscrivent dans le cadre d'une enquête judiciaire visant PSA, conduite depuis avril par des juges d'instruction, pour des soupçons de tromperie dans cette affaire du Dieselgate. Les constructeurs allemand Volkswagen, français Renault et italo-américain Fiat-Chrysler sont déjà dans la mire de la justice française pour des faits similaires.

"Des moteurs frauduleux"

Les enquêteurs évoquent chez le groupe automobile une "stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux, puis à les commercialiser", selon Le Monde. D'après la DGCCRF citée par le quotidien, quelque 1,9 million de véhicules diesel de génération Euro5 (la norme en vigueur jusqu'en 2015), "dont le moteur fonctionne selon les stratégies frauduleuses" ont été vendus par PSA entre septembre 2009 et septembre 2015 en France.

Selon le quotidien du soir, le service de repression des fraudes envisagerait une amende 5 milliards d'euros, l'équivalent de 10 % de la moyenne du chiffre d’affaires du groupe lors des exercices 2013, 2014 et 2015.

De son côté, le constructeur "dément toute stratégie frauduleuse et réaffirme avec force la pertinence de ses choix technologiques", a réagi dans un communiqué la société, qui gère les marques Peugeot, Citroën et DS. PSA "n'a pas été contacté par la justice" et "s'indigne de la transmission d'informations à des tiers sans qu'il ait eu de son côté accès au dossier transmis par la DGCCRF au parquet, ce qui lui interdit jusqu'à présent de faire valoir ses arguments".

Par ailleurs, "le groupe PSA a décidé de déposer une plainte auprès du procureur de la République pour violation du secret de l'instruction", a déclaré un porte-parole du groupe.

L'action Peugeot souffrait vendredi à la bourse de Paris, son cours chutant de plus de 4,3 % à 12 h 45 dans un marché en légère baisse (-0,3 %). Le titre pâtit également d'une baisse de recommandation par des analystes.

Les révélations de vendredi interviennent à quatre jours de l'ouverture aux médias du salon automobile de Francfort, en Allemagne, grand rendez-vous de la rentrée pour le secteur automobile mondial. L'édition précédente, en septembre 2015, avait été marquée par le début du scandale de moteurs diesel truqués chez Volkswagen.

Avec AFP

Première publication : 08/09/2017

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Dieselgate : nouveaux rebondissements pour Fiat, Renault et VW

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Scandale Dieselgate : Volkswagen plaide coupable de fraude aux États-Unis

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Scandale des moteurs truqués : nouvel accord pour Volkswagen aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)