Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Tajani : "Le référendum catalan est illégal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Macron signant les ordonnances : une mise en scène "à l'américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'île Maurice dépassée par le trafic de drogue

En savoir plus

Amériques

Mexique : des dizaines de morts après le "séisme du siècle"

© Victoria Razo, AFP | Un hotel effondré à Matias Romero, dans l'État d'Oaxaca, dans le sud du Mexique, le 8 septembre 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/09/2017

Un séisme de magnitude 8,2 a frappé le sud du Mexique dans la nuit de jeudi à vendredi, faisant au moins 90 morts. À Mexico, les habitants ont fui leurs logements pour se réfugier dans la rue.

Un très violent séisme d'une magnitude 8,2 a été enregistré jeudi 7 septembre au sud du Mexique, dans l'océan Pacifique, et un risque de tsunami a été évoqué, a alerté le centre américain de veille géologique (USGS). Le tremblement de terre a fait au moins 90 morts et plus de 200 blessés, d'après le dernier bilan des autorités.

Secouristes, militaires et policiers s'efforçaient inlassablement vendredi de retrouver des survivants. À Juchitan, dans l'État d'Oaxaca, "des maisons se sont effondrées avec des individus à l'intérieur", a indiqué Ricardo de la Cruz, le directeur de la protection civile mexicaine, sur la chaîne Milenio TV.

"Le séisme du siècle"

"En un siècle, il s'agit du séisme le plus fort", a déclaré le président mexicain Enrique Peña Nieto, depuis le centre national de prévention des désastre alors que le pays commence également à affronter l'ouragan Katia, rétrogradé en catégorie 1 sur une échelle de 5, qui a frappé l'État de Veracruz (est) dans la nuit de vendredi à samedi.

La secousse tellurique s’est produite à 23 h 49, heure locale, et a été ressentie jusqu'à Mexico, où les immeubles ont tremblé. Surprenant beaucoup d'habitants qui s'apprêtaient à dormir, elle a fait resurgir le traumatisme du séisme de septembre 1985. Des gens ont fui leurs habitations en pyjama pour se réfugier dans la rue, tandis que la protection civile mexicaine signalait des coupures d'électricité dans certains quartiers.

"La statue de l'Ange de l'indépendance a tremblé pendant le séisme"

L'épicentre du séisme a été localisé à 123 km au sud-ouest de la ville de Pijijiapan, près du Guatemala, à une profondeur de 33 km.

L'épicentre du séisme se situe à proximité de la frontière avec le Guatemala.

Le ministre mexicain de l'Éducation, Aurelio Nuño Mayer a annoncé la fermeture vendredi des écoles dans les États d'Oaxaca et du Chiapas.

Alerte au tsunami déclenchée puis levée

La secousse a été ressentie jusqu'au Guatemala, où la presse a fait état de coupures de courant dans certaines localités de l'ouest, près de la frontière mexicaine.

La côte Pacifique mexicaine s’est rapidement mise en alerte tsunami et une partie de la population côtière a été évacuée. L'alerte a finalement été levée au cours de la nuit.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 08/09/2017

  • CHINE

    Chine : séisme meurtrier dans la province du Sichuan

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Grèce : un puissant séisme en mer Égée fait deux morts sur l'île de Kos

    En savoir plus

  • INDONÉSIE

    Séisme meurtrier dans une province d'Indonésie touchée par le tsunami de 2004

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)