Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Donald Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 7h45.

Dernière modification : 12/09/2017

Bechir Saleh, ancien bras droit de Kadhafi : "Je veux réconcilier les Libyens"

Bechir Saleh, ancien bras droit de Mouammar Kadhafi, a accordé un entretien exclusif à France 24, depuis Johannesburg, en Afrique du Sud, où il est exilé. Il revient sur la chute du dictateur Kadhafi en 2011, sur la situation de la Libye aujourd’hui, ainsi que sur les accusations de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Dans sa première interview télévisée depuis la révolution en Libye en 2011, Bechir Saleh, ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, affirme travailler activement à la "réconciliation" dans son pays. Il espère d’ailleurs y jouer un rôle politique et n’exclut pas de se présenter à une future élection présidentielle, si "le peuple libyen le décide".

"Conférence de réconciliation"

Bechir Saleh assure sur France 24 qu’il est soutenu par de nombreux chefs d’État africains pour l’organisation d’une grande "conférence de réconciliation",incluant tous les acteurs libyens, y compris les anciens kadhafistes. L’ancien bras droit du Guide libyen, affirme être également en contact avec Seïf al-Islam, l’un des fils de l’ancien homme fort du régime, qui soutient ses efforts.

"Je suis en contact avec tout le monde, y compris les gens du gouvernement actuel, le Parlement, les militaires… Ils sont tous d’accord pour organiser une grande conférence qui inclurait tous les Libyens sans exception", affirme-t-il, appelant la France à soutenir son initiative.

"Rien à dire" sur Sarkozy

Concernant les accusations portant sur un éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, l'homme de confiance de Kadhafi nie avoir joué un quelconque rôle et se dit même disposé à déposer devant un juge.

S’il affirme n’avoir jamais effectué de transferts d’argent, Bechir Saleh n’exclut pas pour autant qu’il y ait pu en avoir. Selon lui, si les anciens dirigeants, comme Seïf al-Islam ou l’ex-directeur des services, Abdulah Senoussi, disent avoir donné de l’argent à Nicolas Sarkozy, c’est avec eux qu’il faut vérifier ces informations : "Si Seïf al-Islam a des choses à dire, il faut le questionner. Moi je n’ai rien à dire à ce sujet", explique-t-il.

>> À voir sur France 24 : "Reporters - 'Libye : à Zintan, que reste-t-il de la révolution?' "

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/06/2018 Aziza NAIT SIBAHA

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

La physicienne tunisienne et auteure de "Sacrées questions... Pour un islam d'aujourd'hui" (Ed. Odile Jacob) Faouiza Charfi revient sur l’importance d'une "lecture scientifique...

En savoir plus

20/06/2018 Marc PERELMAN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

Dans un entretien accordé à France 24, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, revient notamment sur le sommet de l'Alliance qui doit se tenir les 11 et 12 juillet à...

En savoir plus

18/06/2018 Santiago LOPEZ GONZALEZ

Humberto de la Calle : "Changer l'accord de paix avec les Farc serait une erreur historique monumentale"

Humberto de la Calle, candidat malheureux à la présidentielle colombienne revient sur l'échec de sa candidature, ainsi que sur les raisons qui l’ont poussé à voter blanc lors du...

En savoir plus

18/06/2018 Afrique

Anjan Sundaram : "Au Rwanda, l'État s’impose sur la réalité"

Journaliste indien ayant vécu cinq ans au Rwanda, Anjan Sundaram est l’auteur de "Bad news, last journalists in a dictatorship". Il revient sur la situation économique et sociale...

En savoir plus

15/06/2018 Xavier CHEMISSEUR

Gernot Rohr : "Nous avons réussi à monter un groupe de jeunes joueurs solidaires"

Alors que la Coupe du monde vient de débuter, nous recevons un globe-trotter du football, ancien joueur du Bayern Munich et des Girondins de Bordeaux, ancien sélectionneur du...

En savoir plus