Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Florian Philippot quitte le Front National: Marine Le pen fragilisée ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maria Callas par Maria Callas

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la haine des extrémistes bouddhistes envers les Rohingyas

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vertige catalan"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Malgré les protestations, le Ceta entre en vigueur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emmanuel Macron face à la rue, acte 2"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Mexique : la capitale frappée par un séisme meurtrier

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous voulons organiser le référendum au Kurdistan irakien de manière pacifique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : 1 mort, 25 blessés dans les manifestations

En savoir plus

Economie

Pourquoi l'iPhone X coûte un smic

© Justin Sullivan, AFP | L'iPhone X avec une capacité de stockage de 256 Go va coûter 1 329 euros.

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 13/09/2017

Jusqu'à 1 329 euros : l'iPhone X est le smartphone le plus cher de l'histoire, et ce n'est pas qu’une question de technologie.

La reconnaissance faciale, des emojis animés, une dose de réalité augmentée... Autant de nouveautés intéressantes, certes, mais le plus important dans l’iPhone X, dévoilé mardi 12 septembre, est son prix. Le nouveau smartphone d’Apple coûte 1 159 euros, pour sa version de base, et 1 329 euros pour le modèle le plus cher de la marque à la pomme.

L’iPhone X peut donc vous coûter un smic. Il est vendu 200 euros de plus que le précédent et, surtout, le prix du smartphone star d’Apple a doublé depuis la sortie du premier iPhone en 2007. Une tendance unique dans l’univers high-tech, où les tarifs des produits baissent rapidement et à mesure que la technologie se démocratise.

Fans prêts à tout

Ce grand bond tarifaire a été anticipé. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs d'un iPhone vendu à plus de 1 000 euros circulaient. La banque d’affaires Goldman Sachs avait même fourni une justification industrielle : les composants utilisés pour l’écran sont plus chers, et le nouveau capteur photo et l’augmentation de la puissance ont aussi un coût.

Mais la technologie n’explique pas tout. Les prix est aussi une question de positionnement commercial : Apple rime depuis toujours avec haut de gamme. "Nous ne fabriquons pas des produits de base. Nous ne dénigrons pas ceux qui le font, c’est un modèle économique tout à fait valable, mais ce n’est pas notre approche", avait expliqué Tim Cook, PDG d’Apple, au magazine Fortune en mars dernier.

La marque à la pomme juge que ses fans sont prêts à dépenser sans compter. Elle n’a pas forcément tort : près de 40 % des possesseurs américains d’iPhone vont acheter l’iPhone X quel que soit le prix, même si une majorité d’entre eux reconnaissent que 1 000 dollars est un prix trop élevé, d’après une étude du cabinet publicitaire américain Fluent.

Faire plaisir aux actionnaires

Apple se doit aussi de faire plaisir à ses actionnaires qui ne jurent que par les profits. Aux États-Unis et en Europe, les marchés sont de plus en plus saturés et la firme américaine doit aller chercher la croissance avec les dents. Augmenter le prix de l’iPhone est une manière d’y arriver. "En intégrant cette hausse tarifaire, les analystes de Wall Street jugent que les revenus d’Apple devrait progresser de 7 % par rapport à 2015", note le Wall Street Journal.

Sur les marchés occidentaux, cette explosion du prix peut être rendue moins douloureuse pour le consommateur grâce aux subventions des opérateurs pour un nouvel abonnement. La pratique de plus en plus répandue de la location-vente permet aussi d’amoindrir le choc.

Mais le pari est bien plus risqué dans les pays en développement, où ces pratiques sont moins fréquentes, rappelle le Financial Times. Le positionnement tarifaire de l’iPhone X indique qu'Apple n'est plus aussi obnubilé par la conquète de l'Est asiatique. Le groupe américain peine à s’y imposer face aux marques locales chinoises ou indiennes low-cost. En Chine, considéré comme l'un des marchés stratégiques, Apple a chuté, en avril 2017, de la 3e à la 5e place du classement des vendeurs de smartphones.

Première publication : 13/09/2017

  • TECHNOLOGIES

    Apple enregistre sa première baisse du chiffre d'affaires annuel depuis 2001

    En savoir plus

  • INTERNET

    Un chercheur réussit là ou le FBI a échoué : pirater le même iPhone que celui du tueur de San Bernardino

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple peine à rassurer après des résultats en baisse pour la première fois en 13 ans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)