Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

Moyen-Orient

Une double attaque revendiquée par l'EI dans le sud de l'Irak fait des dizaines de morts

© Haidar Hamdani, AFP | Des membres des forces armées irakiennes et des civils irakiens portent le corps d'une victime du double attentat de l'EI qui a fait, jeudi 14 septembre 2017, plus de 50 morts.

Vidéo par Anne-Sophie LE MAUFF

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/09/2017

Plus de 70 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de Nassiriya, dans le sud de l'Irak. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier depuis la reprise de Mossoul au groupe État islamique (EI).

L'Irak a connu, jeudi 14 septembre, l'attentat le plus sanglant depuis la reprise de Mossoul aux jihadistes début juillet, avec un bilan de 74 morts après une double attaque revendiquée par le groupe État islamique (EI).

En plus des 74 morts, parmi lesquels figurent 8 Iraniens, ce double attentat commis - près de la ville de Nassiriya, à 300 km au sud de Bagdad, dans la province de Zi Qar généralement à l'abri de la violence, a fait 91 blessés.

Cette attaque à l'arme automatique - dans un restaurant puis à la voiture piégée aux abords d'un point de contrôle des forces de sécurité un peu plus loin - a eu lieu sur une autoroute régulièrement empruntée par des pèlerins et visiteurs venus de l'Iran voisin, en route vers les villes saintes chiites irakiennes de Najaf et Kerbala, plus au nord.

Un bilan qui pourrait s'alourdir

Dans le court communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq, l'organisation ultra-radicale sunnite EI indique que plusieurs kamikazes ont participé à cette attaque qui a tué "des dizaines de chiites".

Les attaques du groupe jihadiste sont rares dans le sud de l'Irak, où se concentre une grande partie de la production pétrolière du pays et où les forces de sécurité exercent un contrôle plus strict que dans le reste du pays.

Le directeur des autorités sanitaires de Nassiriya, Djassim al-Khalidi, a averti que le bilan pourrait s'alourdir car de nombreux blessés sont dans un état critique.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 14/09/2017

  • MÉDIAS

    Photojournalisme : Laurent Van der Stockt remporte le Visa d'or News pour sa couverture de Mossoul

    En savoir plus

  • IRAK

    L'Irak a repris Tal Afar, l'un des derniers bastions de l'organisation État islamique

    En savoir plus

  • Irak

    Vidéo : après Mossoul, des milliers de civils fuient Tal Afar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)