Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

JO 2024 à Paris: Hollande et Sarkozy à l'Elysée vendredi

© AFP/Archives | Nicolas Sarkozy et François Hollande place de la Bastille à Paris, le 14 juillet 2017

PARIS (AFP) - 

Emmanuel Macron accueillera vendredi ses deux prédécesseurs François Hollande et Nicolas Sarkozy à l'Elysée pour célébrer l'obtention par Paris des jeux Olympiques 2024, ont déclaré à l'AFP les entourages des deux anciens présidents, confirmant une information de Paris Match.

MM. Hollande et Sarkozy participeront à une cérémonie de célébration au palais présidentiel aux alentours de 17H00, comme l'avait indiqué une journaliste de Paris Match sur son compte Twitter.

Emmanuel Macron a salué mercredi depuis Pointe-à-Pitre l'attribution des Jeux à Paris, y voyant "une formidable reconnaissance de la France".

"Pari réussi : Paris olympique ! Bravo à tous ceux qui font la réussite de . Et maintenant, place aux Jeux", a lancé le même jour Nicolas Sarkozy sur son compte Twitter.

François Hollande, qui s'était dit "favorable" à une candidature de Paris lors de son mandat, a lui aussi salué sur Twitter l'obtention des Jeux: "Je ressens de la fierté et une certaine impatience. est une chance pour plusieurs générations".

© 2017 AFP