Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : Est-ce la fin du règne de l'indéboulonnable Merkel ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : Est-ce la fin du règne de l'indéboulonnable Merkel ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Mauritanie : le typha, catastrophe écologique, se transforme en petit miracle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Valérie Ekoumé, la nouvelle pop africaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mugabe veut mourir sur scène"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agences européennes cherchent adresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

Près de 5 milliards de dollars dépensés au mercato d'été dans le monde

© AFP/Archives | Neymar Jr, le joueur le plus cher de l'histoire, a rejoint le PSG de Nasser Al-Khelaïfi, ici au Parc des Princes, le 4 août 2017

PARIS (AFP) - 

Les clubs de football dans le monde ont dépensé pour 4,71 milliards de dollars (3,95 milliards d'euros) lors du marché des transferts de cet été, soit presque autant que sur l'ensemble de l'année 2016, selon un rapport publié jeudi par la Fifa.

"Entre le 1er juin et le 1er septembre 2017, 7.590 transferts internationaux ont été réalisés dans le monde", écrit la Fifa sur son site internet. "Les dépenses globales ont atteint 4,71 milliards de dollars, ce qui signifie que les clubs ont dépensé presque autant lors de ces trois mois que pendant l'ensemble de l'année 2016 (4,79 milliards de dollars)".

"Une fois encore, les clubs du Big 5", les cinq principaux championnats que sont l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne et la France, "ont joué un rôle central, réalisant 21,2% du nombre total de transferts dans le sens des arrivées et 77,9% du total dépensé" lors de cet été.

Les clubs du Big 5, comme par exemple le Paris SG qui a dépensé plus de 400 millions d'euros cet été sur le marché des transferts, ont déboursé 3,67 milliards de dollars (3,08 milliards d'euros) pour 1.608 transferts dans le sens des arrivées, détaille l'instance qui enregistre les transferts via son système Fifa TMS.

Les sommes déboursées sont en augmentation de 31,7% par rapport à l'exercice précédent, et constituent "un nouveau record pour la période" du mercato d'été dans cette zone, précise la Fifa. Selon l'instance supranationale, les dépenses du Big 5 sont presque "trois fois plus importantes" que celles du mercato 2012 (1,24 milliard de dollars).

La Fifa note enfin que c'est logiquement l'Angleterre, forte de la manne sans précédent de ses droits télévisuels (2,3 milliards d'euros annuels de la Premier League sur 2016-2019), qui a été la plus dépensière, avec 1,4 milliard de dollars déboursés, soit "plus du double" que n'importe quel autre pays.

© 2017 AFP