Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

La Région IDF reprend un immeuble classé loué au cinéaste Dupontel

© AFP/Archives | Le cinéaste et acteur Albert Dupontel le 6 novembre 2009 à Lille

PARIS (AFP) - 

La Région Ile-de-France présidée par Valérie Pécresse (LR) va reprendre, pour le vendre, un hôtel particulier classé qu'elle possède à Paris et louait à très bas prix depuis 2012 au cinéaste et acteur Albert Dupontel, a indiqué jeudi la région, confirmant une information de La Lettre A.

L'hôtel particulier dénommé Hôtel Fortuny, dans le XVIIe arrondissement, d'une surface utile de 1.149 m2 et classé au titre des monuments historiques, sera déclassé pour en permettre la vente lors du prochain conseil régional des 21 et 22 septembre.

Cet ancien lycée professionnel d'esthétique appartenant à l'Etat puis transféré en 2010 à la Région, sous la mandature du socialiste Jean-Paul Huchon, avait été loué à la société de production ADCB films d?Albert Dupontel, pour la somme de 300 euros par semaine, soit autour de 1.200 euros par mois. Le bail arrivait à expiration à la fin de l'année.

L'immeuble est estimé par France Domaine entre 9 et 11 millions d'euros.

Il est proposé de vendre ce bien "pour lequel la région n?a pas de projet particulier en vue de valoriser de manière optimale le patrimoine régional et de dégager de cette vente une recette fort utile au vu de la contrainte budgétaire régionale", écrit le projet de délibération.

Un second site, le "site des Camélias", ancien lycée professionnel construit dans les années 1930 dans le XIVe arrondissement et fermé en 1990, sera également proposé au déclassement et à la vente. Il est évalué à un million d'euros et deux repreneurs sont intéressés, dont l'hôpital Saint Joseph voisin.

Ces deux projets de vente "s'inscrivent dans le cadre de la volonté de Valérie Pécresse d'optimiser le patrimoine immobilier de la Région", selon son cabinet.

Mme Pécresse avait annoncé dès la campagne des régionales son intention de faire des économies en abandonnant ou regroupant des sites occupés par la Région, qui déménagera en février 2018 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

© 2017 AFP