Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cuba tourne-t-elle vraiment la page de l'ère Castro ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Missiles nord-coréens : Washington et Séoul veulent plus de sanctions contre Pyongyang

© STR, KCNA via KNS, AFP | Sur une image non-datée mais diffusée par le régime nord-coréen le 16 septembre 2017, Kim Jung-Un observe le lancement d'un missile.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/09/2017

Donald Trump et son homologue sud-coréen sont tombés d’accord dimanche sur un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord après ses tests nucléaires et de missiles.

À la suite d’un entretien téléphonique, Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-in se sont mis d’accord pour un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord après ses tests nucléaires et de missiles, a annoncé la présidence sud-coréenne dimanche 17 septembre.

"Les deux dirigeants sont d'accord pour renforcer la coopération et exercer des sanctions renforcées et concrètes contre la Corée du Nord, de sorte qu'elle réalise que les actes de provocation renforcent la marginalisation diplomatique et la pression économique", a déclaré le porte-parole de la Maison bleue, la présidence sud-coréenne, Park Soo-hyun, à la télévision.

Les États-Unis ont réclamé la tenue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU après que le numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, a affirmé samedi être proche de détenir l'arme nucléaire, l'objectif final de Pyongyang étant "un équilibre des forces" avec les États-Unis. Le Conseil de sécurité se réunira jeudi.

L'ONU a déjà condamné vendredi un tir de missile "hautement provocateur" effectué quelques heures plus tôt au-dessus du Japon par le régime nord-coréen en réponse aux récentes sanctions des Nations unies.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/09/2017

  • CORÉE DU NORD

    Malgré les sanctions, Kim Jong-un assure être proche de détenir l’arme nucléaire

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Français en Corée du Nord : "J'ai étudié à Pyongyang"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Le Conseil de sécurité de l'ONU adopte de nouvelles sanctions contre Pyongyang

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)