Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar, nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration: tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : le président et Trump, une complicité et des désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les ravages du Tramadol, drogue de synthèse prisée des jeunes

En savoir plus

Moyen-Orient

Irak : les forces de l'armée irakienne et les peshmerga à l'assaut d'Hawija

© France 24 | Un combattant peshmerga sur le front contre le groupe État islamique.

Vidéo par James ANDRE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/09/2017

Alors que la bataille pour reprendre Hawija, en Irak, est sur le point de débuter, les peshmerga craignent qu'après avoir combattu l'EI, ils doivent faire face aux forces irakiennes, qui refusent l'idée d'un Kurdistan irakien.

C'est l'une des dernières grandes batailles à mener pour libérer totalement le territoire irakien de l'emprise de l'organisation État Islamique (EI) et elle est en suspens. La bataille devait lancer ensemble les forces de l’armée irakienne et les peshmerga à l'assaut d'Hawija, mais ces derniers pourraient finalement ne pas y participer.

Aujourd'hui, les tensions entre Bagdad et Erbil, liées au référendum kurde prévu le 25 septembre, remettent en effet en cause la coopération militaire. Les autorités irakiennes, dont la Cour suprême, ont demandé à la région autonome du Kurdistan de suspendre la tenue du scrutin. L'ONU a même proposé d'y substituer des négociations menées avec son aide. En vain.

La ligne fortifiée de démarcation que nos envoyés spéciaux ont pu atteindre pourrait bien se transformer en frontière.

Première publication : 19/09/2017

  • IRAK

    La Cour suprême irakienne ordonne la suspension du référendum d'indépendance au Kurdistan

    En savoir plus

  • IRAK

    Opération de l’armée irakienne pour libérer le bassin de l’Euphrate

    En savoir plus

  • KURDISTAN IRAKIEN

    Irak : le Parlement kurde approuve à l'unanimité le référendum d'indépendance

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)