Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le cardinal Barbarin sera jugé en avril pour non-dénonciation d'actes de pédophilie

© Pascal Pavani, AFP | L'archevêque de Lyon, Philippe Barbarin, est soupçonné d'avoir couvert des agressions sexuelles sur mineurs commises dans son diocèse.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/09/2017

Le cardinal Philippe Barbarin sera jugé du 4 au 6 avril pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs commises par un prêtre dans son diocèse de Lyon il y a plus de 25 ans, a annoncé mardi le tribunal.

Le procès aura bel et bien lieu pour le cardinal Philippe Barbarin. L'archevêque de Lyon, soupçonné d’avoir couvert les agissements d’un prêtre pédophile et de ne pas l’avoir dénoncé à la justice, comparaîtra du 4 au 6 avril 2018 devant la 6e chambre correctionnelle du tribunal de Lyon.

Le père Bernard Preynat avait été mis en examen en 2016 pour des abus sexuels commis jusqu'en 1991 sur de jeunes scouts de la région. Cette affaire avait déclenché un scandale sur l'attitude de l'Église, conduisant l'institution à adopter de nouvelles mesures de lutte contre la pédophilie.

Le parquet avait parallèlement diligenté une enquête pour non-dénonciation d'agressions et omission de porter secours, visant notamment Mgr Barbarin, classée sans suite le 1er août 2016. Mais les plaignants n'ont pas voulu en rester là et ont lancé cette procédure de citation directe devant le tribunal, qui a finalement abouti à un procès.

>> À lire sur France 24 : "De nouvelles accusations de pédophilie dans l'Église catholique"

Outre le Primat des Gaules, le procès vise l'archevêque d'Auch Maurice Gardès et l'évêque de Nevers Thierry Brac de la Perrière, anciens membres du diocèse de Lyon, ainsi que Luis Ladaria Ferrer, secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican.

Sont cités aussi l'ex-directeur de cabinet du cardinal, Pierre Durieux, aujourd'hui à Nantes, Régine Maire, chargée de la cellule d'écoute des victimes de prêtres au sein du diocèse lyonnais, et le vicaire épiscopal Xavier Grillon, qui fut le supérieur hiérarchique direct du père Preynat.

Avec AFP

Première publication : 19/09/2017

  • ALLEMAGNE

    Chœur de Ratisbonne : plus de 500 jeunes victimes de sévices

    En savoir plus

  • VATICAN

    Le pape François sort du silence, et agit, sur la pédophilie dans l’Église

    En savoir plus

  • VATICAN

    Pédophilie : l'argentier du Vatican admet ne pas avoir agi face au témoignage d'un enfant

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)