Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", selon l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

FOCUS

Sénatoriale dans l’Alabama : une élection qui divise sur fond de pédophilie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super Poutine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'OMC sous la pression des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : 14 Casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

Castaner: le siège du PS, "symbole" d'un appareil "insupportable"

© AFP | Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner à Paris, le 15 septembre 2017

PARIS (AFP) - 

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, ancien membre du Parti socialiste, n'est pas "choqué" par l'annonce de la vente du siège du PS rue de Solférino, "symbole" d'un appareil partisan "tellement insupportable".

"Je suis rentré au Parti socialiste par et pour Michel Rocard et je me sens toujours dans cette culture-là et dans cette philosophie-là. Mais cet appareil solferinien, que j'ai trouvé tellement insupportable dans mes batailles politiques y compris pendant les régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, fait que voir ce symbole disparaître ne me choque pas", a déclaré M. Castaner sur RMC.

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement "se sent toujours socialiste". "Je n'ai pas changé de valeurs, je suis de gauche, je reste de gauche", a-t-il dit.

Tête de liste PS en Provence-Alpes-Côte d'Azur lors des élections régionales de 2015, éliminé au premier tour, M. Castaner avait retiré sa liste au profit de Christian Estrosi (LR), finalement élu au second tour face à Marion Maréchal-Le Pen (FN).

Le Parti socialiste a pris la "décision de principe de mettre en vente" son emblématique siège parisien, a annoncé mardi le trésorier du parti, Jean-François Debat, à l'issue d'un bureau national du PS.

© 2017 AFP