Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Les Bleus champions du monde : quel impact sur la croissance française ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Visite de Donald Trump au Royaume-Uni : nouveau coup de théâtre

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Donald Trump : le président qui divise l'Europe ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

L'amour à la française, mythe ou réalité ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani en danseuse de break, un nouveau défi relevé

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Portugal : l'eucalyptus met le feu aux poudres

En savoir plus

FOCUS

Syrie : à Idleb, se reconstruire grâce au sport

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron au Congrès à Versailles : l'État-providence est-il obsolète ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : une séparation en douceur est-elle encore possible ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Rohani à l'ONU : l'Iran respecte l'accord nucléaire et n'est pas "malhonnête"

© Angela Weiss, AFP | Hassan Rohani s'approche de la tribune de l'ONU, mercredi 20 septembre 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/09/2017

À la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, le président iranien Hassan Rohani a vertement répondu, mercredi, aux attaques de Donald Trump formulées la veille au sujet du respect de l'accord nucléaire signé en 2015.

Tous les projecteurs étaient braqués sur Hassan Rohani, mercredi 20 septembre, à l’Assemblée générale de l’ONU. Au lendemain du discours de Donald Trump, accusant Téhéran de ne pas respecter l’accord sur le nucléaire, le président iranien n’a pas mâché ses mots. Il a prévenu que l'Iran respectait l'accord nucléaire de 2015 mais réagirait avec "détermination" si ce texte venait à être dénoncé. "Nous n'avons trompé personne, nous n'avons pas été malhonnêtes" dans l'application de l'accord, mais Téhéran "répliquera avec détermination" à toute violation du texte, a ajouté Hassan Rohani, alors que les États-Unis menacent de plus en plus de le dénoncer.

"Il serait dommage que l'accord soit détruit par des nouveaux voyous en politique internationale", a estimé le président iranien, en visant implicitement Donald Trump. "L'accord appartient à la communauté internationale et pas à un ou deux pays", a-t-il ajouté.

Le président américain pourrait, mi-octobre, ne pas certifier que l'Iran respecte ses obligations, ce qui ouvrirait la voie à une réinstallation de sanctions pourtant déjà levées dans le cadre de l'accord.

"Rhétorique haineuse"

"En violant ses engagements internationaux, la nouvelle administration américaine détruit sa propre crédibilité et sape la confiance internationale à son égard", a lancé Hassan Rohani.

Le texte, signé le 14 juillet 2015 à Vienne entre Téhéran et six grandes puissances (États-Unis, Grande-Bretagne, Russie, Chine, France, Allemagne) après une douzaine d'années d'âpres négociations, prévoit un caractère strictement civil pour le programme nucléaire iranien, en échange de la levée des sanctions.

L'Iran est un pays "qui prône la modération, le respect des droits de l'Homme et un engagement constructif dans le monde", a également affirmé Hassan Rohani devant l'Assemblée générale de l'ONU, répliquant point par point au président américain Donald Trump qui l'avait accusé la veille d'être un "État voyou", une "dictature corrompue" semant "le chaos et la violence" dans la région.

Le discours du président Trump est une "rhétorique haineuse" qui "porte atteinte à la confiance internationale", a riposté Rohani.

Avec AFP

Première publication : 20/09/2017

  • DIPLOMATIE

    Washington prolonge l’allègement des sanctions contre l’Iran

    En savoir plus

  • IRAN

    Les Iraniens vent debout contre Apple après la suppression de leurs applications

    En savoir plus

  • IRAN

    Face aux sanctions, l'Iran menace de quitter l'accord nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)