Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : Les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

FOCUS

Italie : vers l'autonomie de la Lombardie et de la Vénitie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 20/09/2017

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

© France 24

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 20 septembre, le premier bilan du passage de l’ouragan Maria, après celui d’Irma, dans les Antilles françaises. Les discours de Donald Trump et d'Emmanuel Macron à l’ONU. Des nouvelles du PS et du FN. Le fléau de la violence à l’école. Et une invitation à devenir citoyen des îles Poubelle.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

Au menu de cette revue de presse française, le passage, après Irma, de l’ouragan Maria sur les Antilles françaises.

Alors que le bilan définitif de ces deux catastrophes reste à établir, la Croix affirme qu’elles mettent en évidence «le manque de préparation de la région à de tels événements», que «tout n’est pas en œuvre pour aider les habitants à se protéger contre les conséquences dévastatrice de ces phénomènes». «Il faut que les municipalités se prennent davantage en charge», explique un expert, qui estime que l’exemple de Saint-Martin, où près de 95% des habitations ont été détruites, est «symptomatique»: «la préfecture s’est effondrée, relève-t-il, la sous-préfète a été obligée de se cacher dans un abri, sans rien, pas même une liaison satellitaire». Pas de stock d’eau ni de nourriture suffisant. Pas de lieux non plus pour abriter des réserves de purificateurs d’eau. Selon cet expert, ce serait en réalité «toute la politique de protection en amont qui (serait) à revoir». Plus en amont encore, 20 minutes rapporte que des scientifiques multiplient les expériences pour tenter de dompter les ouragans. Le procédé Salter Sink, notamment, rendu public en 2009, a imaginé de placer des entonnoirs géants dans les couloirs empruntés par les ouragans pour y capter les eaux chaudes à la surface des océans pour les refroidir en profondeur. Bref, « les idées sont là », mais seraient encore «soit trop chères, soit dangereuses pour la planète».

Est-il dangereux pour la planète? Le président américain Donald Trump a très violemment visé, hier, aux Nations unis, la Corée du Nord, qu’il s’est dit prêt à «détruire totalement». Cette déclaration choc fait la une de Libération, qui l’accuse de «brandir l’apocalypse». «D’une seule phrase tonitruante, Trump jette à la rivière toute une tradition de retenue stratégique et verbale. Et personne ne peut le relever de ses fonctions», regrette Libé. Comme prévu, Emmanuel Macron a prononcé ensuite un discours diamétralement opposé à celui de son homologue américain, qu’il s’agisse de la Corée du Nord, de l’accord sur le nucléaire iranien, ou le climat. «Macron, l’anti-Trump», selon le Parisien. Le président français a dit prendre la parole «au nom des voix oubliées», citant au passage les prénoms d’enfants victimes de conflits, en s’érigeant en «chantre du multilatéralisme». «Une sorte de bras de fer à distance, tant sur le fond que sur la forme».

En France, une page se tourne pour le parti socialiste, qui va vendre son siège historique. «Cette fois, ça y est, s’en est fini de Solférino», annonce Le Monde, qui confirme la mise en vente l’hôtel particulier parisien de 3000 m2 que le PS possède depuis 1980. Cette éventualité avait été évoquée dès le lendemain de la présidentielle, alors que se profilait déjà la bérézina des législatives, synonyme d’énorme manque à gagner. D’après Le Monde, il faudrait maintenant que l’opération «ne tourne pas au fiasco politique, si d’aventure un riche Qatarien ou le Front national se mettait en tête d’acheter Solférino». Que les socialistes se rassurent, le FN a d’autres chats à fouetter pour le moment. La patronne du Front national, Marine Le Pen, a sommé publiquement son bras droit, Florian Philippot, de lâcher son association les Patriotes, accusée de dérive gauchiste. «A six mois du congrès, la rupture semble consommée», affirme Libération. «Qu’il était facile de tuer le père!», ironisent les Echos, qui estiment que «rompre avec Florian Philippot pourrait être plus lourd de conséquences pour Marine Le Pen que rompre avec son père». «Jean-Marie Le Pen a fait du FN un parti, la ligne Philippot l’a transformé en force. Souverainiste et social plus qu’identitaire et poujadiste, le FN s’est élargi, gagnant le coeur des classes populaires», relève le journal, qui évoque «un positionnement vital» pour le parti.

Au menu, également, les négociations en cours, en France, entre les syndicats étudiants et le gouvernement pour éviter de nouveaux cafouillages à la rentrée prochaine. Le Figaro rapporte que les discussions portent notamment sur la façon dont les universités vont pouvoir éviter le tirage au sort dans les filières saturées. «Un vrai défi dans un contexte tendu», d’après le journal, qui annonce le déblocage supplémentaire de 700 millions d’euros pour le ministère de l’enseignement supérieur, alors que près de 3000 étudiants sont toujours sur le carreau, sans inscription, pour le moment. Les plus jeunes, eux, affrontent un autre problème, les violences scolaires, objet d’une enquête de l’Association de la Fondation étudiante pour la ville, dont les conclusions sont relayées par le Parisien. Cette enquête fait état de 442 incidents graves, chaque jour, dans les collèges et lycées de France. «Un chiffre derrière lequel se cachent des milliers d’enfants qui se taisent», s’alarme le journal, qui parle d’un «fléau caché», pas toujours facile à détecter.

On termine avec cette invitation à devenir citoyen des îles Poubelle. Cette initiative de l’ONG Plastic Oceans Foundation, vise à rappeler qu’un immense tas de déchets plastiques, de la taille d’un pays européen moyen, flotte depuis plus de vingt ans au milieu de l’océan Pacifique. D’après le Monde, l’association veut profiter de l’assemblée générale de l’ONU qui se tient cette semaine, pour interpeller la communauté internationale, en exigeant la création des «îles Poubelle», reconnues par les Nations unies comme son 196e pays membre. Des graphistes ont même imaginé un passeport et une devise, le «débris», avec des billets tous plus déprimants les uns que les autres. Les organisateurs promettent aussi un hymne national, des élections et une équipe de football.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/10/2017 Revue de presse internationale

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 19 octobre, le discours du président Xi Jinping devant le 19ème Congrès du Parti communiste chinois. Une nouvelle...

En savoir plus

19/10/2017 Revue de presse française

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 19 octobre, la troisième journée de mobilisation de la CGT contre les ordonnances sur la réforme du Code du travail. La création...

En savoir plus

18/10/2017 Revue de presse internationale

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 18 octobre, l'ouverture du 19e Congrès du Parti communiste chinois, la reprise de la ville de Raqqa par les Forces...

En savoir plus

18/10/2017 Revue de presse française

"Premiers de corvée"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 18 octobre, l'ouverture du 19e Congrès du Parti communiste chinois, qui doit adouber le président Xi Jinping pour un deuxième...

En savoir plus

17/10/2017 Revue de presse française

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 17 octobre, la mobilisation, notamment sur les réseaux sociaux, contre le harcèlement et les agressions dont sont victimes les...

En savoir plus