Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

Formule 1: la FIA valide l'adoption du système de protection frontale "halo" en 2018

© AFP/Archives | La McLaren de l'Espagnol Fernando Alonso équipée du système de protection frontale du cockpit "halo" lors des essais pour le GP d'Italie, sur le circuit de Monza, le 1er septembre 2017

PARIS (AFP) - 

Le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a validé, sans surprise jeudi, l'adoption par toutes les monoplaces de Formule 1 du système de protection frontale du cockpit baptisé "halo" lors de la saison 2018.

Imposé en juillet contre l'avis de toutes les écuries, à l'exception de Ferrari, et de la plupart des pilotes, le "halo" fera donc bien son apparition l'an prochain suite à l'instauration de "spécifications et paramètres de test de la structure de protection secondaire" dans le règlement technique 2018 de la F1.

Parmi les autres amendements approuvés jeudi par le Conseil mondial de la FIA, certains prévoient de renforcer la solidité du châssis des monoplaces ainsi que celle des câbles qui retiennent les roues en cas d'accident.

La FIA a par ailleurs modifié d'autres règles concernant la F1, dans le but de permettre à Liberty Media, propriétaire de la discipline, d'utiliser les voitures de la saison en cours si le groupe américain souhaite organiser plus d'évènements similaires à la parade durant laquelle les pilotes avaient arpenté les rues de Londres à bord de leur monoplace en juillet dernier.

© 2017 AFP