Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa cryptomonnaie officielle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et en même temps j'expulse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin : une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive turque sur Afrin en Syrie : un nouveau rapport de force entre Damas et Ankara ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

Asie - pacifique

Kim Jong-un menace Donald Trump après son discours de l'ONU

© KCNA via KNS, STR, AFP | Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, a insulté Donald Trump après son discours à l'ONU, le 22 septembre 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/09/2017

Le ton monte entre les deux présidents. Kim Jong-un menace de faire "payer cher" à Donald Trump ses menaces de "destruction totale" de la Corée du Nord. Il a qualifié vendredi le président américain de "radoteur déséquilibré mentalement".

L'escalade verbale entre Donald Trump et le chef d'État nord-coréen a franchi un nouveau cap. Dans une rare déclaration publique diffusée par les médias officiels, Kim Jong-un a qualifié vendredi 22 septembre le président américain de "déséquilibré mental". Le dirigeant nord-coréen a jugé que ses commentaires représentaient "la plus féroce déclaration de guerre de l'histoire", selon l'agence nord-coréenne KCNA.

La Corée du Nord va envisager des "contre-mesures radicales" et "historiques" contre les États-Unis en réponse aux menaces de Donald Trump d'une "destruction totale" du pays, a-t-il précisé. Interrogé sur ce projet de représailles, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a mentionné la possibilité d'un essai de bombe H d'une puissance sans précédent dans l'océan Pacifique.

"Dompter par le feu ce radoteur américain"

Les remarques de Trump à la tribune des Nations unies ont convaincu le dirigeant nord-coréen de la pertinence du développement nucléaire et balistique du pays, une voie qu'il entend "suivre jusqu'au bout" a-t-il ajouté. Kim Jong-un a souligné que Donald Trump serait confronté à des "résultats au-delà de ses attentes", sans préciser quelle serait sa prochaine mesure.

"Je vais assurément et définitivement dompter par le feu ce radoteur américain mentalement déséquilibré", a-t-il déclaré.

Pour son premier discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, Donald Trump avait adopté mardi une rhétorique guerrière contre la Corée du Nord, qu'il a menacée de "détruire totalement", qualifiant Kim Jong-un de "rocket-man" courant à sa perte.

Inquiétudes du Japon

Le ministre de la Défense japonais, Itsunori Onodera, a jugé "absolument inacceptable" le commentaire du responsable nord-coréen jugeant possible un nouvel essai nucléaire dans l’océan Pacifique. Il a estimé qu'il devait être pris au sérieux.

Le secrétaire général du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, a dénoncé quant à lui des provocations inacceptables de la part de la Corée du Nord. Il a annoncé son soutien à la décision américaine de nouvelles sanctions contre le régime.

Depuis 2006, la Corée du Nord a procédé à six essais nucléaires souterrains.

Avec Reuters

>> À lire sur France 24 : "Trump et l'UE adoptent de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord"

Première publication : 22/09/2017

  • CORÉE DU NORD

    Trump et l'UE adoptent de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    À l'ONU, Trump promet de "détruire entièrement" la Corée du Nord si elle persiste

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    L'Espagne exige le départ de l'ambassadeur de Corée du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)