Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Contrôle renforcé des chômeurs : le Danemark, un modèle à suivre ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Enquête au Paradis" : rencontre avec la jeunesse algérienne sous influence du salafisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tribune sur la "liberté d'importuner" : Catherine Deneuve précise sa pensée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

Dernière modification : 22/09/2017

Rohingya : "Le plus urgent, c'est d'arrêter la violence", insiste le Haut Commissaire pour les réfugiés

© France 24

En marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le Haut Commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi a accordé un entretien à France 24. Il s'apprête à se rendre au Bangladesh, où des centaines de milliers de Rohingya se sont réfugiés. Il doit notamment y évaluer l'aide financière à apporter à Dacca. "Les agences ont lancé conjointement un appel initial de 77 millions de dollars, mais c'est tout à fait initial, parce que c'est clair que les besoins sont beaucoup plus importants", alerte-t-il.

Il appelle la Birmanie à rétablir l'accès de l'ONU au pays. "Mais le plus important", dit-il, "c'est que la violence cesse et que les conditions soient de nouveau établies pour que les réfugiés puissent rentrer chez eux".

>> À voir, le reportage : "Violences contre les Rohingyas : les camps du Bangladesh dépassés par l'afflux de réfugiés"

Filippo Grandi revient également sur la situation des refugiés en Libye, où le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) prévoit de renforcer sa présence dès le mois d'octobre. Il demande à la communauté internationale, tout particulièrement aux pays européens, d'offrir 40 000 places aux réfugiés cherchant à fuir cette zone.

La proposition française de développer des centres d'identification dans les pays africains avait reçu un accueil mitigé au Tchad et au Niger, lorsque le président Macron l'avait annoncé cet été. Filippo Grandi estime cependant que cette solution peut être "très utile". "Nous ne voulons pas que l'Europe transfère ses responsabilités d'identification des réfugiés au-dehors des frontières européennes", explique-t-il, "mais je pense que l'intention est un petit peu différente. Il s'agit d'une forme de programme de réinstallation comme nous l'avons dans beaucoup de pays et nous sommes prêts à coopérer".

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

13/01/2018 ONU

Louise Arbour : "La réalité des migrants est plus positive que les perceptions stéreotypées"

Les migrants représentent aujourd'hui 250 millions de personnes dans le monde, dont 10% sont des réfugiés ou des demandeurs d'asile. Louise Arbour, représentante spéciale pour...

En savoir plus

12/01/2018 Droits de l'Homme

Asli Erdogan, écrivaine turque : "Que faire, sinon résister ?"

En visite à Paris où elle a reçu, mercredi 10 janvier, le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes, l'écrivaine turque Asli Erdogan, a été emprisonnée pendant 136 jours...

En savoir plus

23/12/2017 Santé

Barbara Demeneix : "Les perturbateurs endocriniens sont partout"

Imaginez un monde envahi par les produits chimiques : pesticides, plastifiants, retardateurs de flamme, désinfectants... Un monde où même notre intelligence, notre QI, serait...

En savoir plus

06/01/2018 Recep Tayyip Erdogan

Guillaume Perrier : "Erdogan fait une sorte de synthèse entre la caserne et la mosquée"

Guillaume Perrier, ancien correspondant de presse à Istanbul, vient de publier "Dans la tête de Recep Tayyip Erdogan" (Éd. Solin - Actes Sud). Le journaliste revient sur le...

En savoir plus

18/12/2017 Moyen-Orient

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

Samy Gemayel, chef du parti libanais Kataëb, est en visite en France où il rencontrera le président de l’Assemblée nationale, puis le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves...

En savoir plus