Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : Les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

FOCUS

Italie : vers l'autonomie de la Lombardie et de la Vénitie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

La chef du service politique de la BBC sous protection pour le congrès travailliste (presse)

© AFP/Archives | La rédactrice en chef du service politique de la BBC Laura Kuenssberg à Londres le 9 juin 2017

LONDRES (AFP) - 

La rédactrice en chef du service politique de la BBC s'est vu assigner un garde du corps pour la couverture du congrès annuel du Parti travailliste en raison de menaces reçues, ont rapporté lundi les médias britanniques.

Laura Kuenssberg, première femme à la tête du service politique de la chaîne publique, été aperçue dimanche accompagnée d'un homme identifié comme un ancien soldat, en charge de sa protection.

Interrogée, la BBC a dit refuser de faire des commentaires en matière de questions de sécurité.

Accusée d'un manque de neutralité et de partialité par des soutiens du Labour, Mme Kuenssberg a fait l'objet d'une virulente campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux, ainsi que de menaces.

Ce n'est pas la première fois que la journaliste est menacée: avant les dernières élections législatives de juin, elle avait été, lors d'une conférence de presse, huée et bloquée par des membres du parti europhobe UKIP pour avoir posé une question à leur chef de l'époque, Paul Nuttall.

Le congrès des travaillistes a ouvert dimanche à Brighton, station balnéaire du sud de l'Angleterre.

© 2017 AFP