Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Premiers de corvée"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Non, l'attentat de Mogadiscio n'a pas été oublié par les médias

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : au moins 3 morts à Sokodé

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe État islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre le groupe état islamique en Syrie, les jihadistes perdent le contrôle de Raqqa

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Le danger, c'est que les femmes se victimisent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Virginie Calmels : "Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la gauche, mais la droite résiste"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pascal Légitimus : un illustre Inconnu

En savoir plus

FOCUS

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

En savoir plus

Culture

Décès de Gisèle Casadesus, la doyenne des comédiennes françaises

© Eric Feferberg, AFP | L'actrice Gisèle Casadesus à son domicile parisien, le 4 juin 2014.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2017

La doyenne des comédiennes françaises, Gisèle Casadesus, est décédée à l'âge de 103 ans. Née le 14 juin 1914, Gisèle Casadesus ne jouait plus au théâtre depuis quelques années, mais acceptait très volontiers des rôles au cinéma.

C'était une "demoiselle" de cent trois ans à l'oeil clair et au sourire charmant. L'actrice Gisèle Casadesus est décédée à Paris. "La grande actrice Gisèle Casadesus, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, entourée de l'amour de ses proches, s'est éteinte paisiblement ce 24 septembre en son domicile parisien", a déclaré son fils, le chef d'orchestre Jean-Claude Casadesus.

Née le 14 juin 1914, Gisèle Casadesus ne jouait plus au théâtre depuis quelques années, mais acceptait très volontiers des rôles au cinéma. Au cours de sa carrière, elle avait croisé de nombreuses vedettes, de Pierre Fresnay à Raimu et Gabin au cinéma, et récemment Gérard Depardieu, dans "La tête en friche" de Jean Becker (2010).

L'amour de la Comédie-Française

Elle avait été engagée à la Comédie-Française à vingt ans, en 1934. Elle y resta jusqu'en 1962 en jouant Rosine du "Barbier de Séville" de Beaumarchais et y passe trente ans, avec un emploi qui évolua de l'ingénue et jeune première du répertoire à la soubrette de Marivaux et à la jeune femme piquante de Feydeau.

Après son départ du Français, elle joua sur d'autres scènes Anouilh, Ionesco, Roussin, Beckett, Duras et encore Pirandello lors de la saison 2002-2003, ce qui lui valut un Molière d'honneur. Son époux, Lucien Probst, était aussi comédien, avec comme nom de scène Lucien Pascal, et fut directeur de la scène de la Maison de Molière.

Gisèle Casadesus dans le film "La Tête en friche"

Elle allait toujours beaucoup au théâtre, était invitée aux premières à la Comédie-Française, sa "maison". "Il y a une très bonne troupe. Ils savent tout faire les jeunes, maintenant!" Elle venait d'être élevée au grade de grand-croix de l'ordre de la Légion d'honneur.

Avec AFP

Première publication : 25/09/2017

  • CINÉMA

    Décès du comédien Claude Rich à l'âge de 88 ans

    En savoir plus

  • CULTURE

    Au Festival d’Avignon, l’Afrique sub-saharienne à l’honneur

    En savoir plus

  • THÉÂTRE

    Théâtre : après "Djihad", Ismaël Saïdi envoie son personnage au purgatoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)