Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Andrej Plenkovic : "Je ne pense pas qu’il y ait une menace d’éclatement des États au sein de l’UE"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Glyphosate : l’herbicide de la discorde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, un nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel : la parole se libère sur la toile

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

Asie - pacifique

Japon : Shinzo Abe annonce des élections législatives anticipées

© Toru Yamanaka, AFP | Le premier ministre japonais Shinzo Abe le 25 septembre, lors de sa conférence de presse à Tokyo.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2017

Le Premier ministre japonais a annoncé lundi la tenue prochaine d'élections législatives anticipées. Objectif : prolonger son mandat, en pleine tension avec la Corée du Nord et à la veille de nouvelles mesures économiques.

"Je vais dissoudre la chambre basse du Parlement le 28 septembre", a déclaré Shinzo Abe durant une conférence de presse lundi 25 septembre, à Tokyo, une disposition qui entraîne automatiquement un scrutin général dans les 40 jours suivants. Le vote devrait avoir lieu le 22 octobre.

Le Premier ministre japonais a justifié cette décision par la volonté d'interroger le peuple sur son action, notamment en matière économique. En choisissant ce calendrier, Shinzo Abe entend tirer profit de son image d’homme fort et de sa forte hausse de popularité, consolidée avec l’accélération des essais balistiques et nucléaires de la Corée du Nord. Il compte aussi profiter de l’état de déliquescence de son principal rival, le Parti démocrate progressiste (centre gauche), qui vient de changer de président et a déjà perdu plusieurs de ses têtes d'affiche.

44 % en faveur du PLD

Selon un sondage publié durant le week-end par le quotidien économique Nikkei, 44 % des électeurs disent avoir l'intention de voter pour le Parti libéral démocrate (PLD) de Shinzo Abe et seulement 8 % pour le Parti démocrate progressiste, principale formation de l'opposition.

Mais le choix de ce calendrier fait débat au Japon, où certains craignent que la campagne électorale ne crée un vide politique en pleine tension avec la Corée du Nord. Ses adversaires l’accusent également de vouloir échapper à ses responsabilités, alors qu’il doit être interrogé par le Parlement sur de récents scandales de favoritisme.

Selon l'enquête de Nikkei, près des deux tiers des électeurs japonais sont opposés à ces élections législatives, les troisièmes depuis l'arrivée au pouvoir de Shinzo Abe en décembre 2012.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 25/09/2017

  • JAPON

    Corée du Nord : un nouveau missile survole le Japon

    En savoir plus

  • EUROPE

    L'Union européenne et le Japon s'entendent sur un accord de libre échange

    En savoir plus

  • JAPON

    À son tour, le Japon adopte une loi antiterroriste controversée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)