Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 7h45.

Dernière modification : 26/09/2017

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

Dans un entretien accordé à France 24, Moïse Katumbi, figure de l'opposition congolaise, affirme que si le président Joseph Kabila n’organise pas une élection présidentielle d’ici au 31 décembre^2017, comme il s’y est engagé, il sera contraint au départ par la pression populaire. L'ex-gouverneur du Katanga, qui vit en exil, est lui-même candidat à la présidence de la République démocratique du Congo.

Si une élection présidentielle n’est pas organisée d'ici au 31 décembre 2017, Moïse Katumbi, l’un des principaux opposants congolais, promet de "faire appel à la rue" pour évincer le président Joseph Kabila. "Nous allons le chasser, nous allons faire appel à la rue car la Constitution le permet", affirme-il sur France 24, dénonçant un "coup d’État constitutionnel" en cours.

L'opposant congolais estime néanmoins que si Joseph Kabila accepte de quitter le pouvoir, il faudra lui accorder l'immunité : "Je ne suis pas d'accord avec le fait que l'on puisse poursuivre un ancien président et son entourage".

Moïse Katumbi, qui est lui-même candidat à la présidence de la République démocratique du Congo, répète enfin que son retour au pays est "imminent". "Je suis en train de préparer mon retour, c’est un devoir pour moi d’aller sauver un peuple qui est en train de souffrir", affirme-t-il.

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

11/08/2018 Karim YAHIAOUI

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

Dans son livre "Indigène de la nation", l’acteur et écrivain Slimane Dazi, revient pour France 24 sur sa vie menée entre deux rives. Un livre qu'il qualifie de "cri de colère,...

En savoir plus

06/08/2018 Culture

"L’exposition «Mondes tsiganes» cherche à montrer la diversité de ces peuples"

Roms, Bohémiens, Gitans... Au cours de l'histoire - et encore aujourd'hui -, ces populations ont suscité la fascination. À Paris, l'exposition "Mondes tsiganes, une histoire...

En savoir plus

06/08/2018 James ANDRE

Pour l’activiste syrien Fadi Dayoub, la reconstruction de la Syrie "doit commencer par l'échelon local"

Fadi Dayoub est le directeur exécutif de LDSPS, une ONG soutenant le développement de projets dans les régions syriennes qui échappent encore au régime du contrôle de Damas. Il...

En savoir plus

30/07/2018 Karim YAHIAOUI

Azali Assoumani : "Le meilleur président est celui qui sert les intérêts des Comores"

Ce lundi, les Comoriens sont appelés aux urnes pour se prononcer par référendum sur une révision constitutionnelle destinée à permettre au président Azali Assoumani de se...

En savoir plus

28/07/2018 Alvaro SIERRA

"Nous voulons renforcer la dynamique entre la France et l'Amérique latine"

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, en visite en Colombie, évoque lors d'un entretien exclusif avec France 24 la situation des différents pays...

En savoir plus