Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Andrej Plenkovic : "Je ne pense pas qu’il y ait une menace d’éclatement des États au sein de l’UE"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte : "Dire la vérité est un acte citoyen"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Glyphosate : l’herbicide de la discorde

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

G5 Sahel : l’ONU prête à s’engager auprès des forces africaines dans la lutte antiterroriste ?

En savoir plus

Washington veut résoudre la crise nord-coréenne diplomatiquement

© AFP | Le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis le 26 septembre 2017 à New Dehli

NEW DELHI (AFP) - 

Les États-Unis privilégient une résolution diplomatique de l'escalade des tensions avec la Corée du Nord sur le programme nucléaire et balistique de Pyongyang, a déclaré mardi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.

"Notre but est de résoudre ça diplomatiquement", a dit M. Mattis lors d'une conférence de presse à New Delhi.

"Nous gardons les capacités de contrer les menaces les plus dangereuses de la Corée du Nord mais également d'appuyer nos diplomates de manière à cantonner cela le plus longtemps possible au niveau diplomatique", a-t-il précisé.

Le ministre de la Défense est arrivé lundi après-midi en Inde pour une visite destinée à renforcer les liens militaires avec New Delhi dans le but de contenir le renforcement de la puissance chinoise.

Ce déplacement est le premier en Inde d'un haut responsable de l'administration Trump.

La Corée du Nord a accusé lundi Donald Trump de lui avoir "déclaré la guerre", en faisant notamment voler ses bombardiers stratégiques près de ses côtes, une affirmation qualifiée d'"absurde" par la Maison Blanche.

Samedi, dans une démonstration de force, les États-Unis ont fait voler des avions près de la Corée du Nord, ajoutant une pression militaire à des tensions politiques qui ont duré toute la semaine, via des insultes et menaces échangées de part et d'autre.

© 2017 AFP