Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Afrique

L'ONU demande un calendrier électoral "dès que possible" en RD Congo

© Bryan R. Smith / AFP | Le président Joseph Kabila lors de l'Assemblée générale de l'ONU, à New-York, le 23 septembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/09/2017

Une résolution adoptée vendredi à l'ONU demande aux autorités de République démocratique du Congo de "créer sans tarder les conditions nécessaires à la tenue d'élections libres", pour organiser la succession du président Joseph Kabila.

L'ONU demande à la République démocratique du Congo de "publier, dès que possible, un calendrier électoral réaliste", "conformément à l'accord du 31 décembre 2016", et encourage le gouvernement à "créer sans tarder les conditions nécessaires à la tenue d'élections libres, transparentes, ouvertes et pacifiques, en particulier dans la perspective des élections législatives et présidentielle" pour organiser la succession du président Joseph Kabila.

Une résolution en ce sens, déposée par la Tunisie au nom des pays africains, a été adoptée vendredi 29 septembre par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU par 45 voix pour, 1 contre (États-Unis) et 1 abstention (Corée du Sud).

>> RD Congo : Kabila promet la "publication prochaine" du calendrier en vue de la présidentielle

Le texte condamne les "actes de violence commis dans certaines régions du pays" et demande aux autorités de "redoubler d'efforts pour mettre fin à la violence" et à poursuivre "activement ses efforts" pour "mettre fin à l'impunité dont jouissent les auteurs de ces graves violations et abus des droits de l'Homme".

La résolution souligne aussi l'importance de "libérer toutes les personnes arbitrairement détenues, notamment les défenseurs des droits de l'Homme et les personnes aux affiliations politiques différentes".

La République démocratique du Congo traverse une crise politique liée au maintien au pouvoir de Joseph Kabila, dont le deuxième mandat a pris fin le 20 décembre 2016. La Constitution lui interdit de se représenter.

Très influente dans le pays, l'Église catholique a parrainé l'accord du 31 décembre entre le pouvoir et l'opposition prévoyant des élections avant fin 2017. Mais aucun calendrier électoral n'a encore été publié.

Avec AFP

 

 

Première publication : 30/09/2017

  • RD CONGO

    L'armée congolaise ouvre le feu sur des réfugiés burundais, l'ONU réclame une enquête

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : un glissement de terrain engloutit un village dans le nord-est

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : restrictions sur les réseaux sociaux pour les journées "ville morte" à Kinshasa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)