Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Dans les coulisses du Studio Harcourt

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Finance verte : "Ce n'est pas un problème d'argent mais de projets"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle malienne : la Cour constitutionnelle valide la victoire d'IBK

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise Grecque : 8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les Vénézuéliens face à l’hyperinflation

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La Grèce, ses blessures fermées, et celles qui restent ouvertes"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

Amériques

Tuerie de Las Vegas : le débat rituel sur les armes à feu fait son retour

© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Une jeune femme se recueille à proximité des lieux de la fusillade mortelle à Las Vegas.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/10/2017

Après la tuerie de Las Vegas, les démocrates ont renouvelé, lundi, leurs appels à un durcissement de la réglementation sur les armes à feu, tandis que les républicains ont fait vœu de prière, sans indiquer de soutien à un changement de la loi.

La tuerie de Las Vegas, la plus meurtrière de l’histoire des États-Unis, a relancé, lundi 2 octobre, un débat désormais rituel après chaque nouvelle fusillade de masse, celui sur le contrôle des armes à feu.

>> À lire aussi : À Las Vegas, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis

Aux appels à la prière et à une période de deuil lancés par les républicains, les démocrates ont, eux, renouvelé leurs appels à un durcissement de la réglementation sur les armes à feu. "Les pensées et les prières ne suffisent PAS", a déclaré la sénatrice démocrate Elizabeth Warren dans un tweet lundi matin. "De nouveaux pères et mères vont enterrer leurs enfants cette semaine, et de nouveaux fils et filles vont grandir sans leurs parents", a-t-elle ajouté.

Chris Murphy, sénateur démocrate du Connecticut, où une fusillade avait tué 20 écoliers et six adultes en 2012, a renchéri dans un communiqué émaillé de jurons : "Il est temps que le Congrès se bouge les fesses et fasse quelque chose." Il a assuré qu'un projet de loi introduisant de nouveaux contrôles sur l'achat d'armes serait présenté. Au Sénat, les démocrates ont monopolisé la parole lundi soir pour défendre la nécessité de nouveaux contrôles après la tuerie.

Nancy Pelosi, chef de file de la minorité démocrate des représentants, a appelé le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, à constituer une commission sur les violences commises par armes à feu. "Le Congrès a le devoir moral de régler cette épidémie horrible et désolante", a déclaré Nancy Pelosi. Les démocrates ont également écrit à Paul Ryan pour demander la suspension de l'examen d’un projet de loi facilitant l'achat de silencieux.

Vincent Michelot : "Le droit de porter une arme est défendue de manière très active"

Discussion possible dans les prochains jours

"À tous les opportunistes politiques qui tentent de profiter de la tragédie de Las Vegas pour avoir plus de régulation des armes à feu... on ne peut pas réguler le mal", a de son côté écrit le sénateur républicain du Kentucky, Matt Bevin, sur Twitter.

Après avoir estimé qu'il était "prématuré" de discuter d’une politique de contrôle des armes à feu, la porte-parole de la Maison blanche Sarah Sanders a admis la possibilité d'aborder le sujet. "Je pense que c'est quelque chose dont nous pourrons parler dans les prochains jours, et nous verrons comment cela se présente à mesure que nous avançons", a-t-elle dit. L'administration Trump ne voudrait pas créer des lois qui échouent à "empêcher ce genre de choses de se produire", a-t-elle noté.

>> À lire aussi : Le tireur de Las Vegas, riche retraité inconnu de la police, "soldat" selon l'EI

Le droit de possession d'armes est garanti par le deuxième amendement de la Constitution américaine, une disposition défendue avec vigueur par Donald Trump lors de sa campagne électorale. La loi américaine interdit toutefois aux civils depuis 1986 les armes automatiques possiblement utilisées par l'agresseur de Las Vegas pour faire feu sur la foule pendant de longues minutes.

Comme après d'autres fusillade de masse, la tuerie de Las Vegas a fait anticiper une hausse des ventes d'armes, motivée par la crainte d'un durcissement de la réglementation. Les actions des fabricants d'armes ont progressé lundi sur les marchés américains.

Avec Reuters

Première publication : 03/10/2017

  • ÉTATS-UNIS

    À Las Vegas, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le tireur de Las Vegas, riche retraité inconnu de la police, "soldat" selon l'EI

    En savoir plus

  • Le Débat

    Fusillade à Las Vegas : quel crédit accorder à la revendication du groupe EI ? (Partie 1)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)