Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

EUROPE

Disparition mystère au Danemark : la tête de la journaliste Kim Wall retrouvée

© Wall, Family Handout, AFP | La journaliste suédoise Kim Wall, 30 ans, a disparu le 10 août 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/10/2017

La tête et les jambes de la journaliste suédoise Kim Wall, qui avait disparu dans des circonstances suspectes, alors qu'elle était en reportage à bord d'un sous-marin artisanal, ont été retrouvées dans les eaux danoises, a annoncé la police samedi.

La police danoise a annoncé samedi 7 octobre avoir retrouvé la tête et les deux jambes de la journaliste suédoise Kim Vall, dans la baie de Køge, non loin de Copenhague. La jeune femme avait trouvé la mort alors qu'elle était venue interviewer l'inventeur danois Peter Madsen en août à bord de son sous-marin artisanal.

La tête et les jambes ont été découvertes dans un sac, alors que les vêtements de la jeune femme étaient rassemblés dans un second sac, a précisé l'inspecteur de la police de Copenhague, Jens Moller Jensen. "La nuit dernière, notre dentiste légiste a confirmé qu'il s'agissait de Kim wall", a-t-il déclaré à la presse.

Le parquet danois avait annoncé, le 24 août, son intention de demander la requalification en "meurtre" des poursuites engagées contre le suspect Peter Madsen, après la découverte du tronc mutilé de Kim Wall.

Malgré la découverte du corps sans tête de la jeune femme, le concepteur de sous-marins artisanaux avait continué de nier l'avoir tuée et mutilée.

Des films fétichistes de femmes décapitées retrouvés

L'accusation soutient que Peter Madsen a tué Kim Wall afin de satisfaire un fantasme sexuel, puis démembré et mutilé son corps.

Des films "fétichistes" dans lesquels des femmes "réelles" étaient torturées, décapitées et brûlées ont été retrouvés sur un disque dur dans son atelier, a annoncé mardi le parquet danois. Peter Madsen a rétorqué que ce disque dur ne lui appartenait pas, laissant entendre que de nombreuses personnes avaient accès à son atelier.

La police danoise a par ailleurs indiqué qu'elle réexaminait l'affaire non résolue d'une touriste japonaise, dont le corps mutilé avait été découvert dans un port de Copenhague en 1986, pour vérifier si elle aurait un lien avec l'affaire Kim Wall. Les jambes de Kazuko Toyonaga, 22 ans, avaient également été découvertes dans un sac en plastique flottant dans les eaux.

Avec AFP

Première publication : 07/10/2017

  • DANEMARK

    Danemark : l'inventeur du sous-marin artisanal nie avoir tué la journaliste Kim Wall

    En savoir plus

  • DANEMARK

    Disparition mystère au Danemark : le corps sans tête repêché est celui de Kim Wall

    En savoir plus

  • DANEMARK

    Mystère résolu dans l'affaire de la disparition d'une journaliste suédoise à bord d'un sous-marin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)