Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Russie: Navalny appelle à manifester le jour des 65 ans de Poutine

© AFP/Archives / Par Anna SMOLCHENKO avec Marina KORENEVA à Saint-Pétersbourg | L'opposant numéro un à Vladimir Poutine, Alexei Navalny, au tribunal, le 2 octobre 2017 à Moscou

MOSCOU (AFP) - 

L'opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny, actuellement détenu, appelle ses partisans à manifester dans toute la Russie ce samedi, jour où le président Vladimir Poutine fête ses 65 ans, dont près de 18 au pouvoir.

A cinq mois de la présidentielle, le charismatique blogueur anti-corruption de 41 ans prévoit des rassemblements dans quelque 80 villes à travers la Russie, les principaux étant annoncés à Moscou et Saint-Pétersbourg, la ville natale de M. Poutine.

Quelques minutes après avoir été condamné à 20 jours de détention, lundi, pour appels à des manifestations non autorisées, l'opposant avait dénoncé un "cadeau pour l'anniversaire de Poutine".

"Je comprends bien qu'il faut que je reste enfermé le plus longtemps possible et surtout le 7 octobre", a affirmé vendredi Alexeï Navalny, cité par sa porte-parole Kira Iarmych.

- Poursuites 'abominables' -

Après avoir fait descendre dans la rue des dizaines de milliers de jeunes au printemps, au nom de la dénonciation de la corruption des élites, Alexeï Navalny multiplie ces dernières semaines des meetings visant à élargir sa base électorale dans de nombreuses villes russes.

Son avenir politique reste cependant flou: la commission électorale centrale l'a jugé en juin inapte à se présenter à la présidentielle en raison d'une condamnation de justice pour détournement de fonds datant de février.

Vladimir Poutine, au pouvoir en Russie depuis fin 1999, ne s'est officiellement pas encore déclaré candidat pour ce scrutin, même si personne ne doute vraiment dans le pays qu'il sera candidat à sa succession.

Le réalisateur russe Andreï Zviaguintsev, prix du jury à Cannes pour "Faute d'Amour", a qualifié vendredi d'"abominables" les poursuites contre Alexeï Navalny, dans un message vidéo diffusée par l'équipe de campagne de l'opposant.

"Lorsque sous tes yeux, on fait justice de manière si arbitraire, si maladroite et si abominable d'un opposant (...), c'est dégoûtant à voir", a déclaré M. Zviaguintsev, en dénonçant le choix proposé aux Russes qui "se résume à un seul candidat".

"Si nous ne faisons rien, nous serons nourris avec le même rutabaga jusqu'à la fin de notre vie. Et nos enfants aussi", a déclaré cette semaine M. Navalny, en comparant la vie en Russie à une diète forcée de ce légume au goût amer.

- Défi -

La manifestation la plus symbolique samedi est prévue à Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays, où le président russe est né et a gravi les échelons politiques.

"Alexeï, qui a l'intention de briguer la présidence, aimerait ainsi dire à Poutine qu'il est capable de réunir des gens dans sa ville natale", explique à l'AFP Polina Kostyleva, responsable de la campagne de M. Navalny à Saint-Pétersbourg. "C'est un défi" aux autorités, souligne-t-elle.

Cette manifestation, prévue sur le Champ de Mars, en plein centre de l'ancienne capitale impériale russe, n'a pas été autorisée, tout comme la majorité des rassemblements de l'opposition annoncés pour samedi dans les autres villes russes.

Vladimir Poutine, qui ne s'accorde presque jamais de jour de repos pour son anniversaire, a prévu de marquer l'événement en petit comité avec ses proches mais aussi de présider une réunion du conseil de sécurité de Russie, selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Traditionnellement, les messages de félicitations au chef de l'Etat sont nombreux ce jour dans les villes et sur les réseaux sociaux.

Un peintre de Saint-Pétersbourg, Alexeï Serguienko, a ainsi annoncé vendredi avoir créé pour les 65 ans du président un bas-relief de deux mètres de haut, doré, représentant Vladimir Poutine.

Pour leur part, les autorités de Tambov, une ville à environ 400 km au sud-est de Moscou, ont promis de planter samedi 65 pommiers en l'honneur du président.

Par Anna SMOLCHENKO avec Marina KORENEVA à Saint-Pétersbourg

© 2017 AFP