Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Journée mondiale des migrants, des politiques en Europe de plus en plus hostiles

En savoir plus

LE DÉBAT

Journée mondiale des migrants, des politiques en Europe de plus en plus hostiles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Guy Verhofstadt : "L'avenir de nos régions ne se trouve pas dans le séparatisme"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dimitris Avramopoulos : "L'Union européenne fait son devoir moral et légal"

En savoir plus

Culture

Décès de Jean Rochefort, figure populaire du cinéma français

© François Guillot, AFP | Le comédien Jean Rochefort lors du 56e festival de Cannes, le 17 mai 2003.

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/10/2017

Le comédien Jean Rochefort, l'un des acteurs les plus populaires du cinéma français, est décédé à Paris dans la nuit de dimanche à lundi à 87 ans. L'acteur avait été hospitalisé en août dernier.

Jean-Pierre Marielle, Philippe Noiret et Jean Rochefort dans "Les grands ducs", de Patrice Leconte (1996)

Une grande figure du cinéma populaire français s’est éteinte. Le comédien Jean Rochefort est décédé dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 octobre, à 87 ans, a annoncé lundi sa fille Clémence. L'acteur, qui avait été hospitalisé en août dernier, est mort dans un hôpital parisien.

Immédiatement reconnaissable à sa voix chaude et ses belles moustaches, Jean Rochefort faisait partie de la "bande du Conservatoire" avec Jean-Pierre Marielle ou Philippe Noiret. Né en 1930, il a commencé sa carrière au théâtre à l'âge de 23 ans et n'a plus jamais arrêté de jouer. L'acteur a décliné "le bonheur de jouer" au fil de 150 films et téléfilms et plusieurs dizaines de pièces de théâtre.

"Il sait tout jouer", disaient de lui ses amis. On l'a vu en libertin cynique dans "Que la fête commence" de Bertrand Tavernier,en flegmatique valet anglais ("Les tribulations d'un chinois en Chine" de Philippe de Broca) comme en père de famille adultérin ("Un Éléphant ça trompe énormément" d'Yves Robert) ou en poignant animateur radio solitaire dans "Tandem" de Patrice Leconte.

La mort ? "Je la sens venir"

Très apprécié du public comme de la grande famille du cinéma, Jean Rochefort a reçu trois Césars, pour ses rôles dans "Que la fête commence" de Bertrand Tavernier en 1976, "Le Crabe-Tambour" de Pierre Schoendoerffer en 1978, et un César d'honneur en 1999.

Bande annonce de "Que la fête commence" de Bertrand Tavernier (1975)

S'il avait du mal ces dernières années à déplier son "squelette plein d'arthrose", comme il le disait lui-même, Jean Rochefort n'a jamais quitté le métier. En orfèvre de l'autodérision, il plaisantait il y a peu encore sur sa retraite maintes fois repoussée, flétrissant les rôles de"pépé" qu'on lui proposait. Sa dernière apparition au cinéma  remonte à 2015 avec le film "Floride" de Philippe Le Guay, adapté d'une pièce de théâtre de Florian Zeller, "Le Père". Il y a incarnait un octogénaire souffrant de la maladie d'Alzheimer.

Jean Rochefort dans son dernier film "Floride" de Philippe Le Gay

Un tournage marquant qui l’a poussé à s’exprimer plusieurs fois sur la mort et la vieillesse ces dernières années. Durant l’été 2015, il avait confié au JDD : "Je la sens venir. Et il y a des moments où je suis content qu'elle arrive", avait ainsi déclaré l'acteur. "Le corps le demande, et la tête parfois aussi", avait-il poursuivi. "Mais on n'a pas envie de faire du chagrin aux autres", confiait celui qui avait pleuré ses amis, partis les uns après les autres ces dernières années.

Après Annie Girardot, Philippe Noiret, Claude Rich, Bruno Crémer, il quitte à son tour la joyeuse "bande du Conservatoire" dont Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle et Pierre Vernier sont les derniers représentants. Il n'aura pu leur épargner, à ces amis de toujours comme à tous ceux qui l'aimaient, ce chagrin. 

 

Première publication : 09/10/2017

  • CINEMA

    Décès de Gisèle Casadesus, la doyenne des comédiennes françaises

    En savoir plus

  • Un Oeil sur les médias

    Mireille Darc : la femme aux 1 000 vies est décédée à 79 ans

    En savoir plus

  • UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

    Jeanne Moreau : la mort d'une légende du cinéma

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)