Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le brio", Camelia Jordana sur la voie de l’éloquence

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les espoirs déçus des Tunisiens de Bir Ali, 7 ans après la révolution

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Uber piraté massivement

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Rendez-vous à Bruxelles pour un débat entre eurodéputés et acteurs de la société civile, suivi d’un entretien avec une personnalité européenne de premier plan. Le samedi, à 13h10.

Dernière modification : 09/10/2017

Catalogne : le ministre des Affaires étrangères espagnol exclut une médiation internationale

© © Capture d'écran France 24 | Alfonso Dastis, ministre des Affaires étrangères espagnol, a accordé un entretien à France 24 vendredi 6 octobre 2017

Alors que le conflit entre Madrid et le gouvernement régional catalan demeure dans l'impasse, le ministre des Affaires étrangères espagnol, Alfonso Dastis, a déclaré à France 24 être opposé à une médiation internationale.

Après le référendum interdit du 1er octobre, alors que le bras de fer se poursuit entre Madrid et le gouvernement catalan, l'émission de France 24 "Ici l’Europe" reçoit Alfonso Dastis, ministre des Affaires étrangères d'Espagne.

"J'espère que le bon sens va revenir du côté du gouvernement catalan et qu’il n’y aura pas de déclaration d’indépendance", a-t-il déclaré sur notre antenne. "Le gouvernement espagnol a toujours montré qu’il était prêt au dialogue mais qu’on ne pouvait pas dialoguer sur une question illégale comme ce referendum", a-t-il ajouté.

Alfonso Dastis a affirmé ne pas accorder de "crédibilité aux chiffres donnés par le gouvernement catalan", ce dernier ayant annoncé que le scrutin avait rassemblé 40 % des Catalans, et que le "oui" à l'indépendance l'avait emporté avec 90,18 % des suffrages.

Le ministre n'a pas confirmé une supposée offre de médiation de la Suisse dans le différend, qu'avait annoncée plus tôt vendredi la Radio Télévision Suisse. "Je ne crois pas que des gens sérieux comme le gouvernement suisse soient prêts à faire de telles choses […]." Car, estime-t-il, la situation actuelle avec la Catalogne "n'est pas un conflit international qui puisse donner lieu à une médiation", mais un problème qui doit être réglé "entre Espagnols".

Par Caroline DE CAMARET , Dominique BAILLARD

Les archives

19/11/2017 Union européenne

Moscovici : "Je veux que le 5 décembre, nous ayons une "liste noire" de paradis fiscaux"

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux affaires économiques et financières, revient notamment sur l'affaire des "Paradise papers". Il souhaite que le 5 décembre, une "liste...

En savoir plus

19/11/2017 Union européenne

Liberté de la presse : les crimes contres les journalistes européens impunis?

La liberté de la presse est-elle menacée en Europe? Dans la majorité des cas, les assassinats de journalistes restent impunis. Cela serait-il aussi le cas pour celui de la...

En savoir plus

11/11/2017 Planète

Cop 23 - UE : que reste-il de l'ambition affichée il y a deux ans?

La semaine dernière, 196 pays, des chefs d’États et des délégués de collectivités ou d'entreprises étaient à Bonn pour la COP 23, la 23ème Conférence de l’ONU sur les changements...

En savoir plus

11/11/2017 Union européenne

José Bové : "Le glyphosate a des conséquences dramatiques"

José Bové, député européen du groupe des Verts / Alliance libre européenne, célèbre pour l’arrachage de cultures transgéniques, le démontage de McDonald et figure de proue du...

En savoir plus

11/11/2017 EUROPE

Inigo Mendez de Vigo : "Madrid a réagi de façon efficace face à la crise en Catalogne"

Inigo Mendez de Vigo, porte-parole du gouvernement espagnol et ministre de l'Éducation et de la Culture, revient sur la crise catalane. Selon lui, aucun État européen...

En savoir plus