Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Guillaume Soro : "Je vais réfléchir" à une candidature à la présidentielle de 2020

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

Asie - pacifique

Vidéo : bloqués entre la Birmanie et le Bangladesh, l'exode impossible des Rohingya

© Capture d'écran France 24 | Sur une plage du Bangladesh, des Rohingya attendent de prendre la mer pour le Bangladesh.

Vidéo par Clovis CASALI , Charles DUPOIZAT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2017

Chaque jour, de nouveaux Rohingya fuient leurs terres dévastées vers les côtes birmanes dans l'espoir de rallier le Bangladesh. En attendant de prendre une embarcation de fortune, ils attendent le long de plages dans des conditions critiques.

Persécutés par l'armée birmane, des Rohingya, minorité musulmane en Birmanie, fuient par dizaine leurs terres pour échapper aux combats qui font rage dans l'État d'Arakan (ou Rakhine en birman), depuis le 25 août.

Récemment, plusieurs bateaux ont chaviré, provoquant la mort de dizaines de ces musulmans de Birmanie. Malgré le danger, ils attendent d'embarquer pour le Bangladesh, sans vivres, ni secours. Les reporters de France 24 Clovis Casali et Charles Dupoizat s'y sont rendus, accompagnés de militaires birmans et d'officiels bangladais.

"C'est impossible pour nous de vivre en Birmanie, explique l’un d’entre eux. On n'a même pas le droit de sortir de chez nous. On nous interdit d'aller aux champs travailler nos terres. Les habitants du coin viennent aussi nous attaquer et voler notre bétail."

Mais la réponse des politiques est sans appel : "Retournez dans vos villages". Mohammed Sufiur Rahman, ambassadeur du Bangladesh en Birmanie, explique : "Vous savez la vie est tres difficile au Bangladesh aussi. On discute déjà avec les autorités birmanes pour ramener ici les gens partis au Bangladesh."

Les deux pays commencent tout juste à discuter au sujet de cette crise humanitaire, qualifiée de nettoyage ethnique par les Nations unies.

Première publication : 11/10/2017

  • BANGLADESH

    Au moins 12 morts dans le naufrage d'un bateau de Rohingya au Bangladesh

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Birmanie : l'ONU s'attend à la poursuite de l'exode des Rohingya

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Exode des Rohingya : "J'ai vraiment cru que nous allions tous nous noyer"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)