Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Caroline Garcia: "Mon parcours a été semé d'embûches"

PARIS (AFP) - 

"Mon parcours a été semé d'embûches", a expliqué jeudi à l'AFP Caroline Garcia, première Française à se qualifier directement pour le Masters féminin (22-29 octobre à Singapour), onze ans après Amélie Mauresmo.

Q: Que s'est-il passé entre cette première qualification pour le Masters et le moment où en 2011, à Roland-Garros, vous vous étiez révélée en faisant trembler Maria Sharapova ?

R: "A l'époque, c'était un peu tombé de nulle part. Je ne pouvais pas jouer à un tel niveau tout le temps. Mon parcours a été semé d'embûches, mais j'y ai toujours cru. Quand c'était difficile, on a continué notre chemin. J'ai continué à travailler pour progresser même quand cela n'avançait pas comme je le voulais. Et il y a eu une belle accélération en fin de saison."

Q: Vous pensiez encore au Masters avant de triompher à Wuhan puis à Pékin ?

R: "Je ne pouvais pas penser qu'il allait se produire ça. Les résultats n'ont pas toujours été ceux que j'espérais avant ces deux tournois. Et j'ai beaucoup appris du match contre (Garbine) Muguruza à Tokyo (défaite 6-2, 6-4 en quart de finale). Après, je voulais essayer de profiter de chaque instant, de profiter de ce genre de gros matches. L'idée c'était d'obtenir les meilleurs résultats possibles pour commencer l'année 2018 sur de bonnes bases."

Q: Qu'avez-vous pensé après les critiques de vos partenaires de Fed Cup concernant votre forfait en avril pour le match de barrage contre l'Espagne ?

R: "Ce qui s'est passé était blessant. Je suis passée par toutes les émotions. Cela faisait des mois que je souffrais du dos. Je perdais confiance physiquement et moralement. Mais ce sont des expériences par lesquelles on passe quand on est joueuse de tennis. Cela permet de relativiser les choses et cela permet d'évoluer en tant que personne. Tout arrive pour une bonne raison. J'ai essayé de profiter de cette situation pour grandir."

Q: Vous reverra-t-on en Fed Cup la saison prochaine ?

R: "C'est encore très loin pour moi. Il y a d'autres échéances avant cela. J'y réfléchirai le moment venu."

Q: Quel est votre programme la semaine prochaine?

R: "Je ne jouerai pas de tournoi. Depuis que je suis rentrée en France, je passe beaucoup de temps en salle de gym pour être prête progressivement. La cuisse (droite) tire encore à cause de l'intensité des derniers matches. Mais on travaille beaucoup là-dessus. Lundi prochain, je prendrai un avion pour Singapour afin de pouvoir commencer à me préparer là-bas dès le mardi."

Propos recueillis par Ludovic LUPPINO

© 2017 AFP