Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Samy Gemayel : "Au Liban, le Hezbollah dicte au gouvernement sa politique étrangère"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Lulendo, maître des rythmes de la forêt

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Allemagne : l'apprentissage de la langue, clé de l'intégration

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Panne et pagaille à l'aéroport d'Atlanta

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les sommets de la honte"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"One Summit Planet" : sommes-nous en train "de perdre la bataille" ?

En savoir plus

Amériques

La police new-yorkaise enquête sur une agression sexuelle présumée de Harvey Weinstein

© Valery Hache, AFP | Le producteur de cinéma, Harvey Weinstein, le 5 octobre 2015 à Cannes.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/10/2017

La police de New York a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête concernant le producteur de cinéma, Harvey Weinstein, à propos duquel les témoignages d'agressions sexuelles affluent. L'investigation vise des faits remontant à 2004.

Après les nombreuses révélations concernant les agissements du célèbre producteur américain Harvey Weinstein, la police de New York a annoncé, jeudi 12 octobre, avoir ouvert une enquête sur une agression sexuelle présumée remontant à 2004, dont le producteur est accusé.

Depuis la publication d'un article du New York Times le 5 octobre, les accusations de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols visant le ponte hollywoodien se multiplient, certaines remontant à plus de vingt ans.

La police de New York n'a pas donné de détail sur les faits visés par l'enquête, mais selon le quotidien new-yorkais Daily News, la justice chercherait à recueillir des éléments concernant des accusations de l'actrice Lucia Evans, publiée mardi 10 octobre par le magazine américain "The New Yorker". Celle-ci assure que Harvey Weinstein l'aurait forcée à lui faire une fellation en 2004, à New York. Dans le même article, deux autres femmes, actrices, ou aspirantes actrices rapportent avoir été violées par le producteur.

Enquête de Scotland Yard

Jeudi, l'agence de presse britannique Press Association a également révélé que la police britannique avait ouvert une enquête contre le producteur, concernant une agression sexuelle qui aurait été commise dans les années 1980. La police de Merseyside (région de Liverpool, nord-ouest de l'Angleterre) a dit avoir reçu un rapport concernant une agression à Londres mais n'a pas confirmé l'identité de la personne visée.

"Nous pouvons confirmer que nous avons reçu un rapport mercredi matin sur une agression sexuelle présumée commise dans la région de Londres dans les années 1980", a-t-elle écrit dans un communiqué, ajoutant avoir transmis le rapport à Scotland Yard.

Une autre enquête new-yorkaise en 2015

En 2015, la police de New York avait déjà ouvert une enquête après un dépôt de plainte par une mannequin italienne, Ambra Battilana Gutierrez, affirmant que Harvey Weinstein l'avait agressée sexuellement dans une chambre d'hôtel.

Les policiers avaient fait réaliser un enregistrement d'une conversation, lors de laquelle il tentait de l'attirer de nouveau dans sa chambre avec insistance, ce qu'elle avait refusé.

Enregistrement Harvey Weinstein et Ambra Battilana Gutierrez en mars 2015

À l'issue de l'enquête, le procureur de Manhattan Cyrus Vance [qui avait inculpé DSK en mai 2012] avait décidé de ne pas poursuivre, estimant que les éléments de preuves étaient insuffisants.

Avec AFP

Première publication : 12/10/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Accusations de viol : le producteur Harvey Weinstein, nouveau paria d'Hollywood

    En savoir plus

  • JUSTICE

    L'acteur et producteur américain Bill Cosby sera jugé au pénal pour agression sexuelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)