Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC: "Nous n'excluons pas des mesures de rétorsion contre l'UE" (Léonard She Okitundu)

En savoir plus

LE DÉBAT

One Planet Summit : Sans les Etats-Unis, qui va payer pour le climat ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "La droite devrait prendre le temps de la réflexion"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "Chirac est à l'origine de la prise de conscience" sur l'environnement

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le Tage est en danger

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

Mondial-2019 dames: Le Graët espère des "stades pleins"

© AFP/Archives | Poignée de mains entre Noël Le Graêt (FFF) et Gianni Infantino (Fifa), pour le lancement de l'organisation du Mondial-2019, le 19 septembre 2017, à Paris

LYON (AFP) - 

"Les stades seront pleins" pour la Coupe du monde féminine 2019 en France, a affirmé le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët, en visite jeudi à Lyon où se tiendront les demi-finales et la finale.

"Nous étions candidats, donc c'est un objectif de réussir cette Coupe du monde. Les stades seront pleins", a affirmé lors d'une conférence de presse le dirigeant, aux côtés de Gianni Infantino, président de la Fifa, de Jean-Michel Aulas, patron de l'Olympique lyonnais, et du maire de Lyon Georges Képénékian.

"C'est une organisation unique. Il y aura plus d'un milliard de téléspectateurs. Pour les demi-finales et la finale, nous verrons arriver des supporters du monde entier et c'est important que la France puisse participer aux demi-finales", a pour sa part estimé Jean-Michel Aulas.

"Pour les meilleurs matches européens de foot féminin, nous parvenons à faire entre 25.000 et 27.000 spectateurs. On peut penser que pour la Coupe du monde, c'est un pari qui peut être gagné et que nous allons gagner. C'est un pari que nous pouvons faire de voir jouer les joueuses dans les mêmes conditions que les garçons", a encore ajouté le patron de l'OL.

"Nous sommes très heureux de cet événement et de voir ces demi-finale et la finale à Lyon", a pour sa part assuré le président de la FIFA, Gianni Infantino, également présent.

"La valeur de l'équipe féminine de l'OL démontre qu'il y a une vraie culture du football féminin à Lyon. Il y a un stade magnifique dans un stade tout aussi magnifique. Avoir les trois derniers matches au même endroit est quelque chose de novateur pour avoir une véritable fête du football féminin. Ce sera quelque chose de spécial", a noté le patron du football mondial.

© 2017 AFP