Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d’Ivoire : L’appel "au dialogue" de Guillaume Soro

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

Filippetti, exclue du PS par la Fédération de Moselle, dépose un recours

© AFP/Archives | L'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti à Paris le 19 mars 2017

PARIS (AFP) - 

L'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti a reçu un courrier de la fédération de Moselle du PS lui signifiant sa "sortie" du parti pour avoir soutenu une liste dissidente lors des élections sénatoriales, décision qu'elle conteste devant la Commission des conflits du PS.

Selon Le Républicain Lorrain, l'ancienne députée s'est vue signifier son éviction pour avoir soutenu la liste divers gauche conduite par Philippe Gasparella (4,13%) contre celle de Jean-Marc Todeschini (19,78%), à l'arrivée seul élu de gauche dans ce département.

Sur sa page Facebook, Mme Filippetti "confirme avoir reçu cette lettre ainsi que [ses] amis". "Le délit d'opinion n'existant pas en démocratie, n'ayant enfreint aucune règle interne, j'ai adressé un recours à la Commission nationale des conflits du Parti socialiste", ajoute-t-elle.

Aurélie Filippetti a été ministre de la Culture de 2012 à 2014, dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls. Elle l'a quitté en même temps qu'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon en août 2014 avant de récupérer son siège de députée de Moselle. Elle a été battue au premier tour lors des législatives de 2017.

© 2017 AFP