Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

EUROPE

Le Portugal et l'Espagne en proie à des incendies de forêt meurtriers

© Miguel Riopa, AFP | Dans la commune de Chandebrito, dans le nord de l'Espagne, deux personnes ont péri dans ce véhicule, pris au piège par l'incencie.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/10/2017

Au moins 32 personnes sont mortes dans des incendies qui ravagent depuis dimanche le Portugal, pays frappé par des mois de sécheresse et des températures élevées pour la saison. Le feu s'est étendu à l'Espagne, où l'on compte trois morts.

Les feux de forêt qui font rage depuis dimanche au Portugal ont fait au moins 32 morts dans plusieurs régions du pays, selon un bilan provisoire établi lundi 16 octobre par les services de secours. Sept personnes sont portées disparues, 56  autres blessées, dont 16 grave.

"Il y a encore des lieux où les secours ne sont pas encore parvenus, et ce bilan reste donc provisoire", a déclaré la porte-parole de l'Autorité nationale de protection civile, Patricia Gaspar, lors d'une conférence de presse à Lisbonne en milieu d'après-midi. Un bébé d'un mois figure parmi les victimes confirmées, a-t-elle précisé.

Les victimes et les personnes disparues étaient concentrées dans les régions de Coïmbra, Castelo Branco, Viseu et Guarda, dans le centre et le nord du pays.

>> À lire : Le bilan provisoire des incendies en Californie s'alourdit

Face aux quelque 520 incendies ou départs de feux enregistrés à travers le pays pour la seule journée de dimanche, un record depuis 2006, le Premier ministre Antonio Costa a déclaré "l'état de catastrophe publique".

Une vingtaine de feux considérés "importants" continuaient de faire rage lundi matin dans le centre et le nord du pays. Au total, plus de 4 000 pompiers étaient mobilisés pour venir à bout de près de 70 foyers.

"Le feu est venu de partout"

"On a vécu un véritable enfer, c'était horrible. Le feu est venu de partout et les flammes sont passées juste au-dessus des maisons", a témoigné à la télévision publique RTP une habitante de la commune de Penacova, où deux frères d'une quarantaine d'années sont morts alors qu'ils tentaient de combattre les flammes.

Côté espagnol, la région frontalière de Galice vivait toujours lundi matin une "situation très préoccupante", a déclaré le chef du gouvernement régional, Alberto Nunez Feijoo, confirmant un bilan provisoire de trois personnes tuées. "Il s'agit d'incendies volontaires, prémédités, déclenchés par des personnes qui savaient ce qu'elles faisaient", a-t-il déclaré.

Ces incendies, dont une partie a "pour la première fois" traversé la "frontière naturelle" du nord du Portugal vers l'Espagne, ont été attisés par des rafales de vent allant jusqu'à 90 km/h liées à l'ouragan Ophelia, qui passait au large de la péninsule ibérique et se dirigeait vers l'Irlande, a expliqué ce responsable à la télévision privée La Sexta.

Cette vague d'incendies est due à "des températures nettement au-dessus de la moyenne pour la saison et à l'effet accumulé de la sécheresse qui se fait sentir quasiment depuis le début de l'année", a expliqué de son côté la porte-parole de l'Autorité nationale de protection civile portugaise, Patricia Gaspar.

Les autorités espéraient que la météo qui annonce pluie et températures plus douces à partir de lundi aideraient les pompiers à venir à bout des brasiers encore actifs.

Le 17 juin dernier, l'incendie le plus meurtrier de l'histoire du Portugal avait fait 64 morts et plus de 250 blessés près de Pedrogao Grande (centre).

Avec AFP

Première publication : 16/10/2017

  • PORTUGAL

    Une soixantaine de morts dans un violent feu de forêt au Portugal

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2017

    Benoît Hamon à la recherche de la formule portugaise pour unir les gauches

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    Portugal : le pape François canonise deux bergers de Fatima devant 500 000 fidèles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)