Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

Ligue des champions: Monaco perd encore, le Real neutralisé par Tottenham

© AFP | L'attaquant du Besiktas Cenk Tosun auteur d'un doublé face à Monaco en Ligue des champions, le 17 octobre 2017 à Monaco

PARIS (AFP) - 

Monaco a encore amenuisé ses chances de qualification en s'inclinant 2-1 face à Besiktas, alors que le Real Madrid a été contenu par Tottenham (1-1), lors de la 3e journée de Ligue des champions.

Et ce mardi fut prolifique: 31 buts en 8 matches!

GrE: Liverpool décolle, Séville sombre

Liverpool, qui piétinait avec deux nuls dans l'épreuve, a connu un réveil canon, en allant écraser Maribor 7-0. Le secteur offensif des Reds s'est régalé, avec des doublés de Salah et Firmino, ainsi que des buts de Coutinho et d'Oxlade-Chamberlain et Alexander-Arnold.

L'équipe de Jürgen Klopp a parallèlement bénéficié de la raclée subie par Séville chez le Spartak (5-1): Anglais et Russes se retrouvent en tête (5 points), une longueur devant les Espagnols.

Car les Andalous ont pris le bouillon à Moscou, défaits par des buts de Promes (doublé), Melgarejo, Glushakov et Luiz Adriano, alors que Kjaer avait égalisé à 1-1 en première période.

GrF: City domple Naples

Entre deux des équipes les plus spectaculaires de ce début de saison, c'est Manchester City qui s'est imposé contre Naples (2-1) et ainsi conforté sa place de leader, carton plein oblige.

Les Citizens de Pep Guardiola ont frappé coup sur coup dans le premier quart d'heure, par Sterling (9e) et Gabriel Jesus (13e) sur un caviar de De Bruyne. Et comme cela ne tournait décidément pas rond pour les Parthénopéens, Ederson a arrêté un penalty de Mertens (38e). Actuellement indisponible, l'arrière gauche français Mendy a aussitôt tweeté l'image d'un mur en briques pour féliciter son gardien. Mais le portier brésilien n'a rien pu faire sur le penalty de Diawara, qui a réduit l'écart (73e).

Le deuxième du groupe désormais, c'est le Shakhar Donetsk, qui s'est imposé à Feyenoord 2-1 sur un doublé de son Brésilien Bernard. Les Néerlandais, eux, restent scotchés à zéro point.

GrG: Monaco n'y arrive pas

Un nul et deux défaites, un petit point au compteur: Monaco, demi-finaliste de l'épreuve la saison dernière, n'y arrive décidément pas cette saison. Il est devancé par Besiktas (9 points), Leipzig (4) et Porto (3).

L'ASM a ouvert le score par son capitaine Falcao (30e), après avoir mystifié le Portugais et ex-Madrilène Pepe, pour son premier but dans la compétition, lui qui en a inscrit 8 en 12 matches de Ligue 1. Mais, en manque d'agressivité et de réactivité, elle s'est ensuite inclinée sur un doublé de Cenk Tosun (34e, 54e), face à une équipe turque qui a finalement eu la mainmise sur la rencontre.

Les Monégasques restent cependant en vie car Leipzig, dans l'autre match du groupe, a dominé Porto 3-2. Les Allemands, avec des buts d'Orban, de Forsberg et du Français Augustin, ont eu raison des Portugais, confondants de naïveté en défense, même s'ils ont aussi marqué deux buts (Aboubakar et Marcano). Il s'agit là de la première victoire sur la scène européenne de Leipzig, club créé en 2009.

Groupe H: le Real bloqué par Tottenham

Tottenham a joué un bon tour au Real en venant, un peu contre le cours du jeu, faire match nul à Madrid (1-1), si bien que les deux clubs restent coleaders de la poule. Leur confrontation à Londres le 1er novembre pourrait peser dans la course à la première place finale du groupe.

Aurier a mis son empreinte sur le match, pour le meilleur et pour le pire: c'est lui qui délivre le centre poussant Varane à marquer contre son camp (28e), mais c'est également l'ex-Parisien qui provoque un penalty, d'une faute sur Kroos, permettant à Cristiano Ronaldo d'égaliser (43e). "CR7", qui avait aussi trouvé le poteau d'entrée de jeu, en est désormais à 111 buts en C1 (dont un en tour préliminaire).

Mais le grand perdant de ce groupe est Dortmund, qui n'a pris qu'un point de son voyage chez l'APOEL Nicosie (1-1). Le club allemand a même connu l'humiliation pendant cinq minutes, entre l'ouverture du score chypriote de Poté (62e) et l'égalisation de Papastathopoulos (67e), d'une tête sur un centre chandelle de Götze. Relégué à six longueurs des deux coleaders, le Borussia abandonne quasiment, sauf miracle, toute prétention aux 8e de finale de C1.

© 2017 AFP