Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 1)

En savoir plus

Asie - pacifique

Washington n'exclut pas de négocier directement avec la Corée du Nord

© AFP | Le président américain, Donald Trump, et le dirigeant nord-coréen Kim jong-un.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/10/2017

Alors que Donald Trump doit se rendre en Asie le mois prochain, Washington a fait savoir que des discussions directes avec la Corée du Nord n'étaient pas à exclure.

Les États-Unis n'excluent pas la possibilité d'éventuelles discussions directes avec la Corée du Nord, a déclaré, mardi 17 octobre, le vice-secrétaire d'État, John J. Sullivan, depuis le Japon, où il est en visite.

Le responsable américain se rendra ensuite en Corée du Sud, tandis que le président Donald Trump est attendu dans la région le mois prochain, sur fond de persistance des tensions liées au programme nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

Pour sa part, Pyongyang avait affirmé lundi à l'ONU qu'elle ne viendra jamais à une table de négociations pour ses programmes d'armement tant que les États-Unis conserveront leur "politique hostile".

"Une guerre nucléaire peut survenir à tout moment"

"Une guerre nucléaire peut survenir à tout moment", a estimé l'ambassadeur nord-coréen adjoint à l'ONU, Kim In-ryong, devant la commission de désarmement des Nations unies. "Tant que la politique hostile et la menace nucléaire des États-Unis ne sont pas complètement éliminées, nous ne mettrons jamais, peu importe les conditions, nos armes nucléaires et missiles balistiques sur une table de négociations", a-t-il dit.

"Le territoire américain entier est à portée de nos tirs et si les États-Unis osent envahir notre territoire sacré, même d'un centimètre, ils n'échapperont pas à notre punition sévère partout dans le monde", a averti le diplomate nord-coréen.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/10/2017

  • CORÉE DU NORD

    Des hackers nord-coréens volent des plans militaires sud-coréens

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le prix Nobel de la paix attribué à la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS-CORÉE DU NORD

    Pyongyang ne montre "aucun intérêt" pour un dialogue, selon Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)