Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

Asie - pacifique

Washington n'exclut pas de négocier directement avec la Corée du Nord

© AFP | Le président américain, Donald Trump, et le dirigeant nord-coréen Kim jong-un.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/10/2017

Alors que Donald Trump doit se rendre en Asie le mois prochain, Washington a fait savoir que des discussions directes avec la Corée du Nord n'étaient pas à exclure.

Les États-Unis n'excluent pas la possibilité d'éventuelles discussions directes avec la Corée du Nord, a déclaré, mardi 17 octobre, le vice-secrétaire d'État, John J. Sullivan, depuis le Japon, où il est en visite.

Le responsable américain se rendra ensuite en Corée du Sud, tandis que le président Donald Trump est attendu dans la région le mois prochain, sur fond de persistance des tensions liées au programme nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

Pour sa part, Pyongyang avait affirmé lundi à l'ONU qu'elle ne viendra jamais à une table de négociations pour ses programmes d'armement tant que les États-Unis conserveront leur "politique hostile".

"Une guerre nucléaire peut survenir à tout moment"

"Une guerre nucléaire peut survenir à tout moment", a estimé l'ambassadeur nord-coréen adjoint à l'ONU, Kim In-ryong, devant la commission de désarmement des Nations unies. "Tant que la politique hostile et la menace nucléaire des États-Unis ne sont pas complètement éliminées, nous ne mettrons jamais, peu importe les conditions, nos armes nucléaires et missiles balistiques sur une table de négociations", a-t-il dit.

"Le territoire américain entier est à portée de nos tirs et si les États-Unis osent envahir notre territoire sacré, même d'un centimètre, ils n'échapperont pas à notre punition sévère partout dans le monde", a averti le diplomate nord-coréen.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/10/2017

  • CORÉE DU NORD

    Des hackers nord-coréens volent des plans militaires sud-coréens

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    Le prix Nobel de la paix attribué à la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS-CORÉE DU NORD

    Pyongyang ne montre "aucun intérêt" pour un dialogue, selon Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)