Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush

En savoir plus

L’invité du jour

"L’Europe a un rôle à jouer dans la défense des éléphants"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

"Fair play financier" : le PSG passe son grand oral

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Universités : le ras-le-bol des antibloqueurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : l'opposition manifeste contre le projet de réforme électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations en France : la guerre des chiffres

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite de Macron à Washington : que peut-il espérer de sa rencontre avec Trump ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Philippines : le président Duterte annonce la libération de Marawi

© Ted Aljibe, AFP | Le président philippin, Rodrigo Duterte, le 5 octobre 2017, lors d'un discours à Manille.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/10/2017

Après quatre mois d'affrontements avec des combattants islamistes, l'armée philippine est parvenue à reprendre le contrôle de la ville de Marawi, a annoncé mardi le président des Philippines Rodrigo Duterte.

Le président philippin, Rodrigo Duterte, a annoncé, mardi 17 octobre, la libération de la ville de Marawi, occupée partiellement depuis mai dernier par des combattants islamistes.

Le porte-parole de l'armée philippine a toutefois déclaré qu'une trentaine d'insurgés restaient retranchés dans Marawi avec une vingtaine d'otages et que les opérations militaires se poursuivaient.

"La déclaration du président marquera, espérons-le, le début de la réhabilitation, de la reconstruction de Marawi", a déclaré le général Restituto Padilla sur l'antenne de la chaîne d'information ANC.

>> À voir : À Marawi, la bataille contre l'EI laissera des traces

Rodrigo Duterte s'est rendu à Marawi, une ville de près de 200 000 habitants située sur l'île de Mindanao (sud), au lendemain de la mort de deux chefs de la rébellion et a proclamé la victoire de l'armée devant un groupe de soldats, rapportent CNN Philippines et ABS-CBN.

Marawi a été en partie occupée par les islamistes pendant 148 jours. Plus de 800 rebelles, 47 civils et 162 soldats ont été tués depuis mai dans les affrontements.

Avec Reuters

Première publication : 17/10/2017

  • PHILIPPINES

    L'armée philippine tue deux dirigeants jihadistes liés à l'EI

    En savoir plus

  • FOCUS

    Philippines : à Marawi, la bataille contre l'EI laissera des traces

    En savoir plus

  • PHILIPPINES

    Philippines : la loi martiale prolongée dans le Sud jusque fin 2017

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)