Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Fiscalité du capital: Eblé a écrit à Le Maire et Darmanin

© AFP/Archives | Le sénateur Vincent Eblé à Champs-sur-Marne, le 16 octobre 2015

PARIS (AFP) - 

Le président de la commission des finances du Sénat Vincent Eblé (PS) a écrit aux ministres de l'Economie Bruno Le Maire et des Comptes publics Gérald Darmanin pour obtenir des informations sur les réformes fiscales, en particulier pour les hauts revenus, a-t-on appris mercredi.

"J?ai signé deux courriers hier: l?un à destination de Bruno le Maire et un pour Gérald Darmanin, leur demandant des éléments circonstanciés", a déclaré M. Eblé sur publicsenat.fr.

"C?est un courrier assorti d?un questionnaire détaillé pour avoir des éléments sur ces questions de conséquence fiscale pour les catégories de très haut patrimoine et de très haut revenu", a-t-il poursuivi, indiquant que "la note a été préparée par les techniciens de la commission. Elle est très précise".

M. Eblé prévient qu'il attend "un délai raisonnable, de l?ordre d?une semaine, pour avoir une réponse". "A défaut de quoi, je me rendrai moi-même à Bercy pour aller chercher ces éléments d?information".

Pour lui, ces informations ne relèvent "en aucun cas" du secret fiscal, que M. Le Maire oppose à la demande de transparence.

L'élu de Seine-et-Marne ajoute qu'il a décliné de signer l'appel de Libération pour rendre public l'impact des mesures fiscales sur les Français les plus riches. "Non pas que je sois hostile à cet appel, bien au contraire, je le soutiens totalement. Mais comme président de la commission des finances du Sénat, j?ai le pouvoir particulier d?obtenir ces informations en provenance des ministères", a-t-il dit.

© 2017 AFP