Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

Asie - pacifique

Afghanistan : au moins 40 soldats tués dans une attaque attribuée aux Taliban

© Bashir Khan Safi, AFP (archives) | Les Taliban ont multiplié les attaques contre des bases militaires depuis le printemps.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/10/2017

Plusieurs dizaines de militaires afghans ont été tués, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans l'ouest de la province de Kandahar (sud), lors d'une attaque revendiquée par les Taliban.

Plus de 40 soldats afghans ont été tués, dans la nuit de mercredi à jeudi 19 octobre, dans l'attaque de leur base par les Taliban, dans l'ouest de la province de Kandahar (sud).

"Plus d'une soixantaine de soldats se trouvaient sur la base, 43 ont été tués, neuf blessés et six sont portés disparus" indique le ministère afghan de la Défense dans un communiqué, précisant que seulement deux sont sortis indemnes et que "dix assaillants ont été tués".

"L'attaque s'est produite [jeudi] matin à 2 h 50 [22 h 20 GMT], un groupe d'insurgés a attaqué la base de Chashmo dans le district de Maiwand", ajoute le ministère.

Le porte-parole du ministère, le général Dawlat Waziri, a indiqué à l'AFP qu'"un ou plusieurs Humvees [véhicules militaires légers, NDLR] piégés ont été utilisés pour lancer l'attaque. Il ne reste plus rien de la base militaire, qui a été complètement incendiée" a-t-il confié à l'AFP.

Troisième attentat en quarante-huit heures

Dans un message adressé à la presse, les Taliban, qui ont multiplié les attaques contre l'armée afghane depuis le printemps, ont revendiqué l'opération affirmant avoir tué les "les 60 soldats" et "contrôler la base militaire".

Cet attentat est le troisième en quarante-huit heures contre les forces gouvernementales, après deux attaques meurtrières, mardi, dans le sud-est, à Gardez et Ghazni, qui ont fait au total plus de 80 morts et 240 blessés, selon le bilan officiel.

Le district de Maiwand, où s'est produit l'attaque, se trouve dans une zone particulièrement exposée, à 80 km à l'ouest de Kandahar, capitale de cette province éponyme du Sud, et à une vingtaine de kilomètres de la limite avec le Helmand, la "province du pavot" dont les Taliban contrôlent les deux tiers du territoire.

Avec AFP

Première publication : 19/10/2017

  • PAKISTAN

    Au Pakistan, un magazine taliban pour amener les femmes au jihad

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : le pays frappé par une spirale d'attentats

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Afghans veulent faire tomber des responsables après la tuerie des Taliban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)