Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Monaco: nouvelle plainte pour "corruption" de l'ancienne amie des Rybolovlev

© AFP | Le milliardaire russe et président du club de foot de l'AS Monaco Dimitri Rybolovlev quitte le tribunal, le 19 octobre 2017 à Monaco

MONACO (AFP) - 

Une nouvelle plainte pour "corruption" et "trafic d'influence" a été déposée à Monaco par Tania Rappo, 67 ans, l'ancienne amie de la famille de Dmitri Rybolovlev, inculpée dans la bataille médiatico-judiciaire opposant le milliardaire russe à son marchand d'art Yves Bouvier.

M. Rybolovlev est à l'initiative d'une plainte pour escroquerie contre M. Bouvier grâce auquel il a investi une partie de son patrimoine dans une collection de toiles d'une valeur estimée à 2 milliards de dollars.

Le milliardaire accuse M. Bouvier, qui a fait fortune dans les ports francs à Genève, Luxembourg et Singapour, de l'avoir grugé et pris des marges exorbitantes sur les tableaux qu'il lui procurait pour sa collection, au lieu des 2% de commission comme intermédiaire.

Marraine d'une des filles de M. Rybolovlev, Mme Rappo avait introduit M. Bouvier auprès de l'oligarque, puis perçu des commissions sur chaque tableau revendu par le Suisse au magnat russe.

Le parquet général de Monaco avait déjà ouvert le 19 septembre une plainte contre X pour trafic d'influence et entendu, sans l'inculper, l'ex-garde des Sceaux de la Principauté Philippe Narmino, mis en cause pour sa connivence supposée avec le magnat russe et patron du club de foot AS Monaco.

"La plainte du parquet général était minimaliste puisqu'il estimait un mois avant qu'il n'y avait pas d'infraction. La plainte (de Mme Rappo) qui fait une cinquantaine de pages va bien au-delà", a expliqué à l'AFP Me Denis Fayolle.

Inculpée pour "blanchiment" au début de l'affaire en 2015, Mme Rappo accuse M. Rybolovlev d'avoir manipulé l'administration monégasque pour la piéger, elle et M. Bouvier, selon des modalités qui rappellent la façon dont l'ex-épouse de M. Rybolovlev a, en février 2014 à Chypre, été accusée de vol, arrêtée puis relachée, alors que le couple se déchirait sur les conditions de leur divorce.

Mme Rappo, à la double nationalité helvético-bulgare, a déjà porté plainte pour avoir été enregistrée à son insu par l'avocate de M. Rybolovlev, deux jours avant son arrestation. Sa plainte a débouché sur l'inculpation jeudi à Monaco de l'oligarque russe pour "complicité d'atteinte à la vie privée".

La nouvelle plainte de Mme Rappo "vise des faits différents, notamment de violation du secret de l'instruction et de l'enquête, et de corruption. Il y a un éventail de qualifications plus important, et par conséquent, le nombre de personnes susceptibles d'être concernées par la plainte est également plus important", ajoute Me Fayolle.

"Il y a aussi un matériau de saisine différent, de nature à permettre à la justice de s'intéresser aux personnes qui pourraient voir leurs responsabilités recherchées", a-t-il poursuivi, sans plus de détails.

© 2017 AFP