Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

NBA: Golden State ne décolle pas, Cleveland chute

© GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives | Le meneur vedette des Golden State Warriors Stephen Curry, le 17 octobre 2017 à Oakland, en Californie

LOS ANGELES (AFP) - 

Golden State a concédé samedi sur le terrain de Memphis (111-101) sa deuxième défaite en trois matches malgré 37 points de sa star Stephen Curry, alors que son grand rival Cleveland s'est fait surprendre à domicile par Orlando (114-93).

Les Warriors ont du mal à retrouver leur sérénité des trois précédentes saisons: signe de cette nervosité, la star de l'équipe Curry, auteur de 37 points, a été exclu en fin de rencontre pour avoir contesté une décision des arbitres et jeté son protège-dents.

Golden State, battu à domicile par Houston lors du coup d'envoi de la saison mardi, a pourtant fait jeu égal avec les Grizzlies jusqu'à la pause.

Mais les champions 2015 et 2017 ont perdu pied durant la 3e période en raison d'une accumulation de fautes personnelles et d'une inhabituelle maladresse au tir (39,3%).

Ils sont tombés aussi sur un Marc Gasol survolté (34 pts, 14 rbds).

Mais les Warriors ne sont pas les seuls cadors à avoir mordu la poussière samedi: Cleveland, qui avait remporté avec autorité ses deux premiers matches de la saison, s'est incliné devant son public par la faute de Nikola Vucevic (23 pts) et d'Evan Fournier (13 pts).

LeBron James a pourtant marqué 21 points et Kevin Love 19 points, mais leurs coéquipiers sont passés complétement à côté de leur match (38,4% de réussite, 16 ballons perdus), à l'exception d'Iman Shumpert (21 pts).

En revanche, tout va très bien pour Houston, vainqueur face à Dallas (107-91) de son troisième match malgré l'absence de Chris Paul, touché à un genou, et pour San Antonio qui s'est imposé à Chicago (87-77) grâce aux 28 points de LaMarcus Aldridge, ragaillardi par l'intersaison.

Mais le joueur le plus en vue de ce début de saison est le phénomène grec Giannis Antetokounmpo qui a conduit Milwaukee à la victoire face à Portland (113-110) avec ses 44 points: il tourne à 38,3 points par match depuis le début de la saison!

© 2017 AFP