Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : L'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

EUROPE

Royaume-Uni : fin de la prise d'otages à Nuneaton, la piste terroriste écartée

© Oli Scarff, AFP | Les lieux de la prise d'otages à Nuneaton dans le centre de l'Angleterre.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2017

Une prise d'otages a eu lieu dimanche dans un parc de loisirs du centre de l'Angleterre. L'incident n'a pas fait de victime et la piste terroriste est écartée.

La police britannique a mis fin dimanche 22 octobre à une prise d'otages qui avait eu lieu dans un parc de loisirs de Nuneaton, dans le centre du Royaume-Uni.

Sans faire de victimes, les policiers ont donné l'assaut au site, où se trouvent un cinéma, un bowling, une salle de sport et des restaurants, et où un individu armé retenait captifs deux employés du parc de loisirs. L'homme a été arrêté. Il a été présenté par le directeur du bowling comme "un petit ami ou un ex-mari de l'un des membres de l'équipe". La police avait d'entrée d'emblée exclu la piste terroriste.

Lawrence Hallett, qui participait à une fête pour enfants dans le bowling, a raconté à la chaîne Sky News qu'un employé était venu lui dire à l'oreille de partir. "J'ai levé les yeux et vu un homme, à six-dix mètres du groupe, venir vers nous avec un fusil à canon scié en bandoulière, a-t-il relaté. J'ai pensé que c'était une blague puis j'ai un peu paniqué et crié ‘tout le monde sort’ et couru vers la sortie."

Avec Reuters et AFP

Première publication : 22/10/2017

  • ROYAUME-UNI

    Brexit : les négociations sur les finances sont dans “une impasse”

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Incident à Londres dans le quartier des musées, la piste terroriste écartée

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Attentat dans le métro de Londres : un suspect de 18 ans inculpé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)