Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Anne Frank détournée: la Lazio emmènera 200 supporteurs à Auschwitz

© Getty/AFP/Archives / Par Emmeline MOORE | La Lazio Rome emmenera chaque année 200 jeunes supporteurs à Auschwitz, après le scandale de l'utilisation provocatrice d'images d'Anne Frank.

MILAN (AFP) - 

Le président de la Lazio, Claudio Lotito, a annoncé mardi que le club emmenerait chaque année 200 jeunes supporteurs à Auschwitz, après le scandale de l'utilisation provocatrice d'images d'Anne Frank.

Dimanche au stade olympique, des supporteurs de la Lazio ont laissé dans le virage des fans de leur rival historique l'AS Rome des autocollants montrant la jeune fille juive portant un maillot de la Roma.

Ce photomontage, déjà apparu il y a quatre ans sur les réseaux sociaux, a été vivement condamné en Italie et au-delà.

Le président italien, Sergio Mattarella l'a ainsi qualifié d'"inhumain" et "alarmant" dans un communiqué réclamant que ses auteurs soient exclus définitivement des stades.

Face à cet incendie, M. Lotito s'est rendu mardi à la synagogue de Rome pour déposer une gerbe de fleurs et annoncer ce voyage que le club entend désormais organiser chaque année pour 200 jeunes supporteurs au camp de concentration et d'extermination où Anne Frank a été déportée.

"Aujourd'hui nous entendons réaffirmer notre position encore une fois avec ce geste clair et sans équivoque: personne ne peut utiliser la Lazio", a-t-il insisté. "La plupart de nos supporteurs sont avec nous contre l'antisémitisme".

Par Emmeline MOORE

© 2017 AFP