Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Mali : l'enjeu de la sécurité pour la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Pakistan : des législatives sous haute tension

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mokobé, le retour gagnant d'un poids lourd du rap français

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Marc Ferry : "L'Italie n'est pas structurellement xénophobe"

En savoir plus

FOCUS

Après 33 ans au pouvoir, le Cambodgien Hun Sen en passe d'être réélu

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "L'État tétanisé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Macron, un silence qui fait du bruit"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Ici l'Europe", le best of : fractures et défis dans l'UE

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'automobile perd l'un de ses grands pilotes d'industrie

En savoir plus

Moyen-Orient

"Aucun activiste politique emprisonné", selon le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi

© Capture écran France 24 | Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, interrogé par France 24, le 23 octobre 2017.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/10/2017

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en visite à Paris, a déclaré que les droits de l’Homme étaient respectés en Égypte. "Nous n’avons aucun activiste politique emprisonné" a-t-il assuré.

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a assuré que les droits de l’homme étaient respectés en Égypte, dans un entretien exclusif accordé à France 24 lundi 23 octobre.

>> Sur France 24 : l'intégralité de l'entretien avec le président égyptien

Malgré les très nombreuses arrestations dans son pays, le dirigeant égyptien assure notamment qu’il n’y a pas d’opposant dans ses prisons. "Ils sont jugés devant une justice compétente, explique-t-il. Nous n’avons aucun activiste politique emprisonné. Tout se fait selon la loi, dans un cadre juridique bien précis", estime Abdel Fattah al-Sissi, invitant les États "amis [à] venir et constater d’eux-mêmes".

Pourtant depuis son arrivée au pouvoir en 2013, 60 000 personnes ont été arrêtés pour leurs convictions politiques. On dénombre 81 exécutions et plus de 1 700 disparitions au cours des deux dernières années.

Les droits de l'homme au menu des discussions avec Macron

Le président égyptien effectue à partir de lundi une visite officielle de trois jours à Paris, où il doit rencontrer mardi à l'Élysée Emmanuel Macron pour la première fois depuis qu'il a été élu président.

La France, qui entretient d'excellentes relations commerciales et sécuritaires avec l'Égypte, vue comme un "rempart" contre le terrorisme dans une région en constante ébullition, a promis que la situation en matière de droits de l'homme serait abordée lors de cette visite officielle.

Mais plusieurs ONG, dont Human Rights Watch, Amnesty International, la FIDH et Reporters sans frontières, ont souligné que l'Égypte connaît "la pire crise des droits humains depuis des décennies" et réclamé à la France des signes concrets pour mettre fin à son "silence", voire sa "tolérance".

>> À lire sur France 24 : "Le président égyptien Sissi entame une visite officielle en France, des ONG interpellent Macron"

Première publication : 24/10/2017

  • DIPLOMATIE

    Le président égyptien Sissi entame une visite officielle en France, des ONG interpellent Macron

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Amesys revient pour servir d’outil de cybersurveillance massive à l’Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Sites web bloqués, journalistes condamnés : la liberté d'expression recule encore en Égypte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)