Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Législatives au Japon : Shinzo Abe reconduit à la tête du gouvernement

© Toru Yamanaka, AFP | Shinzo Abe est en fonction depuis décembre 2012.

Vidéo par Pierre LE DUFF , Julie DUNGELHOEFF

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/11/2017

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe reste à son poste après la victoire de la coalition sortante, lors des législatives anticipées du 22 octobre. Il est à la tête du gouvernement nippon depuis décembre 2012.

Shinzo Abe va débuter un nouveau mandat à la tête de la troisième économie mondiale. Le Premier ministre conservateur japonais a été reconduit, mercredi 1er novembre, à la tête du gouvernement japonais, après la large victoire de la coalition sortante lors des législatives anticipées du 22 octobre.

Le Parti libéral démocrate (PLD), dont il est issu, et le Komeito, son partenaire minoritaire, ont conservé leur "super majorité" des deux tiers à la Chambre des représentants, ce qui devrait lui laisser les coudées franches pour réformer la Constitution pacifiste de 1947, dont l'article 9 interdit toute projection extérieure de l'armée japonaise.

"Agir avec fermeté envers la Corée du Nord"

Le Premier ministre en a fait l'une de ses priorités. Pour sa première prise de parole à l'issue du scrutin, il a promis la fermeté envers Pyongyang, dossier qui, avec l'économie, aura été l'un des grands thèmes de sa campagne. "Comme je l'avais promis pendant les élections, ma tâche imminente est d'agir avec fermeté envers la Corée du Nord. Pour cela, une diplomatie forte est nécessaire. Je veux renforcer notre puissance diplomatique après la confiance que nous avons obtenue", a-t-il déclaré à une chaîne de télévision.

Lors d'un entretien téléphonique avec Donald Trump, qu'il recevra le 5 novembre, Shinzo Abe a aussi assuré qu'il coopérerait avec les États-Unis pour faire face aux menaces nord-coréennes. Le président américain s'est, quant à lui, dit impatient de visiter le Japon et l'a assuré de son soutien total, selon le secrétaire général adjoint du gouvernement japonais, Yasutoshi Nishimura.

Au pouvoir depuis fin 2012, après un premier exercice raté en 2006-2007, Shinzo Abe pourrait ainsi rester aux commandes jusqu'en 2021 et atteindre le record de longévité d'un Premier ministre japonais.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 01/11/2017

  • JAPON

    Élections anticipées au Japon : la "Macron tokyoïte" qui veut battre Shinzo Abe

    En savoir plus

  • EUROPE

    L'Union européenne et le Japon s'entendent sur un accord de libre échange

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Visite historique de Shinzo Abe à Pearl Harbor

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)