Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 03/11/2017

Reportage exclusif : Rohingya, le déni birman

© France 24

En Birmanie, le nord de l'État d'Arakan est une zone coupée du monde. Ces dernières semaines, les violences qui s’y déroulent ont poussé des centaines de milliers de Rohingya à fuir vers le Bangladesh. Notre correspondant dans la région, Clovis Casali, a été l'un des rares journalistes à pouvoir s'y rendre. Il a rencontré des membres de cette minorité musulmane, terrifiés. Un document rare.

Le 25 août 2017, les combattants rohingyas de l'ARSA (l'Armée du salut pour les Rohingya de l'Arakan) ont attaqué des postes de police, provoquant une riposte immédiate et sanglante de l'armée birmane. La Birmanie affirme que ses opérations visaient simplement à traquer des "terroristes", mais les ONG et l'ONU considèrent qu’il s’agit d’une campagne de "nettoyage ethnique". Certains évoquent même un génocide.

>> Regardez notre reportage : "La haine des extrémistes bouddhistes envers les Rohingya"

Après des semaines de négociations avec les autorités, notre correspondant dans la région, Clovis Casali, a été autorisé à suivre l'armée lors d’un déplacement dans cette zone ravagée par les combats.

>> À lire aussi : Aung San Suu Kyi se rend dans la région des Rohingya

Dans les villages rohingyas, la nourriture manque cruellement car l'accès humanitaire est coupé. Sur les plages, ils sont des centaines à chercher à quitter à tout prix le pays en traversant le fleuve Naf, frontière entre l'État d'Arakan (également appelé Rakhine) et le Bangladesh. Dans un reportage exclusif, France 24 vous emmène à la rencontre de cette ethnie musulmane considérée comme l’une des minorités les plus persécutées du monde.

>> Regardez aussi notre entretien avec le Haut Commissaire pour les réfugiés : "Le plus urgent, c'est d'arrêter la violence"

Par Clovis CASALI , Charles DUPOIZAT

Les archives

16/11/2017 Moyen-Orient

De Téhéran à Najaf, avec des pèlerins chiites qui bravent tous les dangers

C'est l'un des pèlerinages les plus dangereux du monde. Chaque année, malgré la présence de l'organisation État islamique (EI) qui les honnit, des millions de chiites se rendent...

En savoir plus

09/11/2017 Textile

Fripes-business : au cœur du circuit international des vêtements usagés

Nos reporters se sont intéressés au devenir des vêtements rejetés par les Occidentaux. Pendant plusieurs mois, ils ont suivi le circuit des vêtements usagés, de la collecte...

En savoir plus

11/10/2017 EUROPE

Les fantômes de 1917 hantent toujours la Russie de Poutine

Que reste-il de la révolution de 1917 en Russie ? Alors que le centenaire de cet évènement, qui a bouleversé l’ordre mondial et donné naissance à l’URSS, embarrasse le Kremlin,...

En savoir plus

27/10/2017 Moyen-Orient

Vidéo : à Mossoul-Ouest, en Irak, histoire d'une frappe meurtrière

Depuis trois ans, la coalition antijihadiste appuie avec des frappes aériennes les troupes irakiennes dans la reconquête de leur territoire. Mais des voix commencent à s’élever...

En savoir plus