Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush

En savoir plus

L’invité du jour

"L’Europe a un rôle à jouer dans la défense des éléphants"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

"Fair play financier" : le PSG passe son grand oral

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Universités : le ras-le-bol des antibloqueurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : l'opposition manifeste contre le projet de réforme électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manifestations en France : la guerre des chiffres

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite de Macron à Washington : que peut-il espérer de sa rencontre avec Trump ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : plusieurs dizaines de morts dans un attentat à Deir Ezzor

© AFP | Un véhicule détruit lors des combats pour reprendre Deir Ezzor, le 5 novembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/11/2017

Plusieurs de dizaines de civils ont été tués, samedi, par l'explosion d'une voiture piégée à Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, rapporte l'agence syrienne Sana. Le bilan pourrait s'élever à 75 morts et 140 blessés, selon l'OSDH.

Plusieurs dizaines de civils ont été tués, samedi 4 novembre, dans un attentat à la voiture piégée commis par l’organisation État islamique (EI) près de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, selon l'agence de presse syrienne Sana. Le bilan atteint au moins 75 morts, selon les informations transmises le 5 octobre par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"En plus des 75 morts, dont des enfants, il y a 140 blessés", a précisé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, précisant que les victimes étaient des déplacés fuyant les différentes offensives visant l'EI dans cette province.

L'explosion s'est produite entre les gisements pétroliers de Conoco et de Jafra, dans un secteur aux mains des Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde soutenue par les États-Unis, précise-t-il.

L'armée syrienne avait déclaré, vendredi 3 novembre, avoir repris la ville qui était le dernier bastion important de l'EI dans le pays.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/11/2017

  • SYRIE

    "À la Ghouta, le régime se sert de l'aide humanitaire comme d'une arme"

    En savoir plus

  • SYRIE - IRAK

    Deir Ezzor en Syrie et Al-Qaïm en Irak : les derniers bastions de l'EI continuent de tomber

    En savoir plus

  • SYRIE

    Un rapport de l'ONU accuse Damas d'être responsable d'une attaque au gaz sarin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)