Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Egypte : 235 morts dans l'attaque d'une mosquée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'interview de Mohammed Ben Salmane au New York Times crée la polémique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat dans le Sinaï en Egypte : au moins 235 morts dans l'attaque

En savoir plus

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 06/11/2017

"'Paradise Papers' : mettre fin à la culture du secret"

© France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 6 novembre, une nouvelle tuerie de masse aux États-Unis, les révélations des "Paradise Papers", mais aussi une purge sans précédent au Royaume-Uni et les méfaits du marathon.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

On commence cette revue de presse internationale aux États-Unis, où un homme a ouvert le feu, dimanche, dans une église du Texas, tuant au moins 26 personnes. Présentée par les médias américains comme "la pire fusillade de l'histoire récente du Texas", cette nouvelle tuerie, dans la petite ville de Sutherland Springs, survient cinq semaines seulement après celle de Las Vegas, qui a fait 58 morts, rappelle The Dallas News, qui voit ces deux villes que tout oppose, liées par "une même réalité haineuse". "Le cœur de Sutherland Springs bat à l’intérieur de chacun de nous", écrit le journal, qui ne peut que constater l’augmentation, ces dernières années, du nombre de tueries de masse aux États-Unis. "Ces tueries ne peuvent pas devenir notre normalité", s’alarme le site texan MySanAntonio, en évoquant leur "douloureuse régularité", en joignant ses prières à celles des proches des victimes, sans évoquer un instant le débat sur la régulation des armes à feu aux États-Unis.

 

Un mot, également, des nouvelles révélations du Consortium international des journalistes d’investigation sur les paradis fiscaux. Une enquête intitulée "Paradise Papers", à laquelle a contribué le journal belge Le Soir. Dix-huit mois après les "Panama Papers", le journal révèle comment des entreprises et des personnalités publiques ont pu se soustraire à l’impôt en toute légalité, ou du moins aux frontières de la légalité, grâce à des schémas très sophistiqués dits d’"optimisation fiscale", qu’en langage moins feutré on appelle évasion fiscale. Parmi les noms évoqués, ceux du secrétaire d’État américain Rex Tillerson et de son camarade du Commerce, Wilbur Ross, dont l’une des sociétés, Navigator, aurait encaissé depuis 2014 près de 60 millions d’euros d’une société énergétique russe, Sibur, dont l’un des propriétaires est le beau-fils du président russe Vladimir Poutine. "Un ministre de Trump vend du gaz russe aux Belges", titre Le Soir, qui s’étonne de voir le secret fiscal "tenir bon", malgré l’accumulation des révélations, ces cinq dernières années. "OffshoreLeaks, LuxLeaks, Malta Files ou Panama Papers pilonnent l’univers planétaire de l’offshore sans en saper les fondements de manière décisive", dénonce le journal, en mettant en cause ces élus qui "ne cessent de promettre que la justice fiscale doit être une priorité de nos politiques nationale et internationale, que plus jamais, pas en notre nom, à l’insu de notre plein gré, je ne savais pas".

Au Royaume-Uni, The Guardian, qui a lui aussi participé à l’enquête, affirme quant à lui que la reine Elizabeth II a recours aux paradis fiscaux pour placer son argent. Le journal parle de quelque 11 millions d'euros investis aux îles Caïmans et aux Bermudes, dont une partie aurait notamment été réinvestie dans BrightHouse, une chaîne britannique de prêts financiers très controversée, condamnée d’ailleurs au Royaume-Uni pour avoir pratiqué des prêts à la consommation à des taux usuraires, essentiellement auprès de consommateurs pauvres et mal informés. The Guardian a par ailleurs tenu à expliquer les raisons de sa démarche : s’il a participé à cette enquête, c’est pour dénoncer la culture du secret qui sépare "le monde ordinaire", du "monde offshore". Une culture qui nuit au premier et bénéficie au deuxième, aux super riches et aux multinationales. Une culture que "les gens ordinaires" trouvent injuste et offensive, mais dont la complexité des rouages leur échappe, du moins jusqu’à présent.

 

En Arabie saoudite, des dizaines de princes, ministres et hommes d'affaires ont été arrêtés ce week-end pour "corruption". Le journal saoudien Al Bilad annonce que le prince héritier Mohammed ben Salmane a entrepris de "couper les racines de la corruption", faisant entrer le royaume "dans une nouvelle ère de transparence".

Un discours relayé également par un autre quotidien saoudien, Al Watan, où le dessin de Khaled montre l’étendard de la corruption littéralement décimé, ce qui se traduit par un écoulement de sang (ce qui est assez incompréhensible, puisque toutes les arrestations qui ont eu lieu n’ont donné lieu à aucune violence). Voilà pour le discours officiel - très éloigné de l’analyse du Washington Post, qui évoque une "purge extraordinaire" au sein du régime saoudien, dont le but serait d’asseoir le pouvoir du prince Mohammed ben Salmane. Le journal cite un analyste politique saoudien, selon lequel cette purge viserait à détruire les différents "fiefs" existant dans le royaume, le nouveau prince ne se satisfaisant plus de la "loyauté" affichée par ceux qui les tiennent.

 

Tout autre chose, pour terminer. Courir le marathon, c’est mauvais pour la santé - c’est du moins ce que soutient le site Quartz. Le site américain dresse la liste plus ou moins exhaustive de tous les bobos endurés par ceux qui aiment souffrir pendant 42,195 kilomètres (la distance qui séparait Athènes de la ville antique de Marathon ; ça, c’est pour votre culture personnelle et briller dans les dîners en ville). S’agissant des bobos, donc : déshydratation et urines foncées, des tétons qui finissent par saigner, et des ongles de pieds en berne, à cause des chocs répétés dans les chaussures de sport, notamment…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/11/2017 Revue de presse internationale

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

Au menu de la revue de presse internationale, ce vendredi 24 novembre, les défis qui attendent le nouveau président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa, mais aussi l'accord de...

En savoir plus

24/11/2017 Revue de presse française

"Dix viols par jour au travail : on fait quoi ?"

Au menu de cette revue de presse française, vendredi 24 novembre, l'urgence à agir à la veille de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes...

En savoir plus

23/11/2017 Revue de presse internationale

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 novembre, la condamnation de Ratko Mladic, l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie à la prison à perpétuité, pour...

En savoir plus

23/11/2017 Revue de presse française

"Le manque de 'culture financière' des Français"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 novembre, l'avertissement de la Commission européenne à la France, qui se voit toujours reprocher le niveau de son déficit...

En savoir plus

22/11/2017 Revue de presse internationale

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 novembre, la démission du président du Zimbabwe Robert Mugabe. Le retour au Liban du Premier ministre démissionnaire...

En savoir plus