Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Ianis Guerrero

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le "vendredi noir" débarque en France

En savoir plus

Amériques

Un an de Trump à la Maison Blanche : revers électoraux pour les républicains

© Mark Wilson, Getty Images North America, AFP | Ed Gillespie, le candidat républicain au poste de gouverneur de l’État de Virginie, après sa défaite le 7 novembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2017

Aux États-Unis, le parti républicain a subi, mardi, plusieurs défaites électorales qui ont pris l'allure de référendums anti-Trump. Les démocrates ont remporté les sièges de gouverneurs de Virginie et du New Jersey, ainsi que la mairie de New York.

Le président américain Donald Trump célèbre, mercredi 8 novembre, le premier anniversaire de son élection à la Maison Blanche mais son parti républicain a subi la veille plusieurs défaites électorales à l’allure de référendum contre lui.

Les candidats démocrates au poste de gouverneur en Virginie et dans le New Jersey, respectivement Ralph Northam et Phil Murphy, ont ainsi tous les deux battu des candidats républicains Ed Gillespie et Kim Guadagno qui, s'ils avaient gardé leurs distances avec Donald Trump, avaient repris à leur compte son vocabulaire et ses idées, liant par exemple immigration clandestine et criminalité.

Dans le Maine, les électeurs ont approuvé par référendum l'élargissement du programme public de couverture maladie pour les plus modestes, validant un volet de la réforme de Barack Obama. Et, sans surprise, le maire démocrate de New York Bill de Blasio a été facilement réélu avec plus de 65 % des voix. De Blasio en a immédiatement profité pour défier Trump, estimant que ses électeurs avaient "envoyé un message à la Maison Blanche". "Nous allons défendre le système de santé. […] Nous allons défendre les immigrés", a-t-il lancé.

Mobilisation démocrate

Les enjeux locaux ont bien sûr aussi pesé dans ces scrutins. Près de la moitié des électeurs de Virginie ont dit n'avoir pas voté en fonction du dirigeant, selon les sondages de sorties des urnes. La Virginie penchait depuis des années du côté démocrate. Dans le New Jersey, l'impopularité du gouverneur républicain sortant, Chris Christie, a pesé sur la candidate républicaine, qui était vice-gouverneure.

Mais les démocrates peuvent se réjouir d'avoir su mobiliser leurs troupes en force. En Virginie, les électeurs qui se définissent comme "progressistes" représentaient 28 % des électeurs, contre 20 % il y a quatre ans. Des signes encourageants pour ceux qui préparent la reconquête en 2018, à l'occasion des élections législatives nationales de mi-mandat.

Depuis la Corée du Sud, Donald Trump a expliqué que le perdant de Virginie, Ed Gillespie, aurait dû clairement faire campagne comme un proche allié, au lieu de rester ambigu. "Ed Gillespie a travaillé dur mais ne s'était pas pleinement associé à moi, ni à mes idées", a écrit le dirigeant sur Twitter.

Le 45e président des États-Unis affiche une cote de popularité qui reste désespérément basse et n’a pu dépasser les 40 % d'opinions favorables, rapporte le correspondant de France 24 à Washington, Gallagher Fenwick. Donald Trump a même atteint un chiffre historiquement bas, seuls 37 % des Américains approuvant son action et 59 % la désapprouvant. C’est le pire score pour n’importe quel président en exercice depuis neuf mois, depuis le début de l'ère des sondages.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 08/11/2017

  • CORÉE DU NORD

    Trump veut mettre fin à "la patience stratégique" face à la Corée du Nord

    En savoir plus

  • PORTO RICO

    Porto Rico : après l'ouragan Maria, peu d'électricité et beaucoup de scandales

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump nomme Jerome Powell président de la Fed, la banque centrale américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)