Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

La BBC suspend un programme suite à des accusations de viols contre un acteur

© AFP/Archives | L'acteur Ed Westwick, le 16 septembre 2017 à Beverly Hills

LONDRES (AFP) - 

La BBC a annoncé vendredi suspendre la diffusion d'un téléfilm après des accusations de viols lancées à l'encontre d'Ed Westwick, l'un des principaux acteurs, par deux actrices.

"Il existe de sérieuses allégations qui ont été vigoureusement démenties par Ed Westwick", a annoncé le groupe audiovisuel public britannique dans un communiqué.

"La BBC ne porte pas de jugement, mais nous n'inclurons pas (le téléfilm) Ordeal By Innocence dans nos programmes jusqu'à ce que cette affaire soit résolue".

"Ordeal By Innocence" devait s'inscrire dans une série d'adaptations de romans d'Agatha Christie, spécialement produite par la BBC pour être diffusée pendant la période des fêtes de fin d'année.

Le groupe a également indiqué que la "société de production indépendante" qui réalise la série White Gold diffusée sur la chaine BBC 2 en avait suspendu le tournage, le temps qu'Ed Westwick, qui joue également dans cette fiction, réponde à ces accusations.

Agé de 30 ans, l'acteur britannique Ed Westwick est aussi l'un des interprètes de la série "Gossip Girl". Il fait l'objet d'une enquête de la police de Los Angeles après des accusations de viol formulées par la comédienne Kristina Cohen dans un long message posté le 6 novembre sur sa page Facebook. Elle affirme que les faits ont eu lieu il y a trois ans au domicile d'Ed Westwick, lors de leur première rencontre.

L'acteur s'est défendu sur Twitter: "Je ne connais pas cette femme, je ne me suis jamais imposé sexuellement à aucune femme. Je n'ai assurément jamais commis de viol".

Une nouvelle accusation de viol a été formulée mercredi par Aurélie Wynn, également sur Facebook. Elle décrit des faits survenus en août 2014, et remercie Kristina Cohen d'avoir pris la parole, sans quoi elle n'aurait "pas eu la force de parler de cette épreuve".

Ed Westwick a réagi jeudi dans un message posté sur Twitter.

"Il est pour moi décourageant et triste qu'à la suite d'affirmations non vérifiées et probablement mensongères sur les réseaux sociaux, certains puissent conclure que j'ai quelque chose à voir avec un comportement aussi horrible et abject. Ce n'est absolument pas le cas, et je collabore actuellement avec les autorités afin de laver mon nom aussi vite que possible", a-t-il déclaré.

Les scandales sur les abus sexuels de grands noms d'Hollywood s'accumulent aux États-Unis et ailleurs depuis les révélations du New York Times et du New Yorker sur le producteur Harvey Weinstein il y a un mois.

© 2017 AFP